Une étude révèle une importante montée de la peur du terrorisme

Des voyageurs observent une minute de silence en hommage aux victimes des attentats en Tunisie© Peter Nicholls Source: Reuters
Des voyageurs observent une minute de silence en hommage aux victimes des attentats en Tunisie

Une enquète du Pew Research Center menée dans 21 pays révèle une hausse importante de l'inquiétude des populations quant à la menace terroriste et à l'extrémisme religieux. En France, cette hausse est fulgurante.

Alors que Daesh continue à se retrancher en Syrie et en Irak engageant des combatants et provoquant des attaques terroristes dans le monde entier, une enquête du Pew Research Center menée du 5 Avril au 21 Mai 2015 dans 21 pays avec 21 235 personnes interrogées, montre que les préoccupations au sujet de l'extrémisme islamique se multiplient en Occident dans les pays ayant d'importantes populations musulmanes.

Ainsi, depuis 2011, dans les pays occidentaux, le nombre de personnes qui se disent «préoccupées» par la montée de l'extrémisme dans leurs pays a fortement augmenté : + 38% en France, et entre 20 et 30% en Espagne, au Royaume-Uni en Allemagne et aux États-Unis.

extrait de l'étude du Pew Research Center© capture d'écran
extrait de l'étude du Pew Research Center

La France au premier plan 

C'est dans l'hexagone que les inquiétudes au sujet de l'extrémisme religieux ont eu la plus forte hausse. Suite au massacre de Charlie Hebdo, plus des deux tiers de la population se disent très préoccupés par l'extrémisme islamique dans leur pays. Cela représente une hausse de 29% par rapport à 2011.

L'inquiétude est également élevée en Espagne, où 61% des personnes interrogées se sont dit très inquietes à propos de la menace extrémiste.

Extrait de l'étude© Capture d'écran
Extrait de l'étude

Aux États-Unis, en Australie, en Italie et au Royaume-Uni, ce pourcentage a augmenté de plus de 50% depuis 2011.

Au Canada par contre, un tiers seulement des personnes interrogées se sont dit très préoccupées par la menace extrémiste, malgré l'attaque en 2014 au Monument de guerre du Canada à Ottawa.

Afrique et Moyen Orient 

Bien que l'étude montre que les inquiétudes au sujet de l'extrémisme sont plus élevées dans les pays occidentaux que dans les pays musulmans, l'Afrique et le Moyen Orient n'échappent pas à cette montée de la peur de l'extrémisme avec des hausses comprises entre 10 et 20% dans des pays comme le Nigeria (+18%), dans les territoires palestiniens (+16%), le Liban (+12%) , le Pakistan (+9%) et la Turquie (+8%) depuis 2013. 

Extrait de l'étude© Capture d'écran
Extrait de l'étude

Russie et Israël les moins touchés par le phénomène

L'Israël et la Russie sont les pays occidentaux les moins touchés par cette montée d'inquiétude avec 37% et 23% de personnes «très préoccupées».

La Russie est, à ce sujet, une exeption. Dans le pays, ce taux est largement en baisse depuis 2011 (-12%) et surtout 2005 (-29%), année de la prise d'otage d'une école par des groupes armés terroristes tchétchènes dans la ville de Beslan.

Extrait de l'étude© capture d'écran
Extrait de l'étude

Des réponses différentes selon l'appartenance sociale, politique et religieuse

L'étude montre que dans les pays européens, les personnes âgées, les femmes et ceux qui se placent idéologiquement à droite sont plus préoccupés par l'extrémisme islamique que les jeunes, les hommes et ceux qui ont une idéologie de gauche.

Extrait de l'étude© Capture d'écran
Extrait de l'étude

Aux États-Unis, ces différences démographiques s'étendent également aux partis politiques et à la religion. Ainsi, les Républicains et les Américains croyants et pratiquants sont plus préoccupés par l'extrémisme islamique que ne le sont les démocrates, les indépendants, et les non-croyants ou athées.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales