L'Arabie saoudite signe un accord ouvrant la voie à l'achat de systèmes anti-aériens russes

L'Arabie saoudite signe un accord ouvrant la voie à l'achat de systèmes anti-aériens russes© Sputnik Photo Agency Source: Sputnik
Le roi Salmane d'Arabie saoudite et le président russe Vladimir Poutine à Moscou le 5 octobre 2017

L'Arabie saoudite a signé le 5 octobre avec la Russie un accord préliminaire ouvrant la voie à l'achat de systèmes russes de défense antiaérienne S-400 ainsi qu'à leur production dans le royaume saoudien, allié traditionnel des Etats-Unis.

Le 5 octobre à l'occasion d'une visite du roi Salmane à Moscou, la Russie et l'Arabie saoudite ont signé un accord prévoyant l'achat par Riyad de systèmes de défense antiaérienne et antimissile mobile S-400, mais aussi de systèmes antichars Kornet-EM, de lance-roquettes TOS-1A, de lance-grenades AGS-30 et de fusils d'assaut Kalachnikov AK-103, selon les modalités précisées dans un communiqué de la Saudi Arabian Military Industries (SAMI). 

«Les parties coopéreront pour mettre en place un projet de localisation de la production du système de défense anti-aérien S-400 et de l'entretien de ses pièces», a fait savoir la même source, évoquant également des «transferts de technologie» pour d'autres armements.

«[Ce protocole] se concentre sur l'installation de la fabrication des systèmes d'armement avancés en Arabie saoudite [et] inclut le transfert de technologie [pour les Kornet-EM, TOS-1A et AGS-30]», précise le communiqué.

Il inclut également «des programmes d'entraînement et de formation» pour les personnels militaires saoudiens, selon la même source.

Selon le vice-Premier ministre russe Dmitri Rogozine, cité par le quotidien économique russe Kommersant, Riyad a, en particulier, manifesté «un grand intérêt» pour les S-400. Le 12 septembre, c'est la Turquie, membre de l'OTAN, qui avait signé avec la Russie un contrat portant sur l'achat de systèmes de défense antiaérienne S-400, en dépit de l'inquiétude des Etats-Unis.

Le roi Salmane a entamé le 4 octobre sa première visite officielle à Moscou, qui marque de fait le premier déplacement d’un dirigeant saoudien en Russie de toute l’histoire des relations bilatérales entre les deux pays. La visite durera jusqu’au 7 octobre et sera pour le roi de signer toute une série de documents concernant les relations russo-saoudiennes. Le 5 octobre, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a d'ailleurs fait savoir que Moscou et Riyad avaient l'intention de «développer leur coopération dans tous les domaines».

Lire aussi : L'escalier roulant du roi Salmane en panne à son arrivée à Moscou (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»