Londres se vante d'avoir largement aidé à anéantir Daesh, Moscou réplique par un tacle ironique

Londres se vante d'avoir largement aidé à anéantir Daesh, Moscou réplique par un tacle ironique © Ministère de la défense russe
Le major-général russe Igor Konachenkov (photo non datée)

Le porte-parole du ministère de la Défense russe s'est permis d'ironiser sur l'action du Royaume-Uni contre l'Etat islamique sur le terrain, après que le secrétaire général à la Défense britannique a vanté l'action de son pays dans cette lutte.

Le major-général Igor Konachenkov, porte-parole du ministère russe de la Défense, a ironisé sur le rôle joué par le Royaume-Uni dans la guerre contre Daesh, en réaction aux récentes déclarations du secrétaire d'Etat à la Défense britannique Michael Fallon. Ce dernier s'est en effet enorgueilli du rôle tenu par son pays dans l'anéantissement en cours de l'organisation terroriste. 

«Alors que nous nous approchons de la chute de l'Etat islamique, par le fait de l'armée syrienne soutenue par l'armée de l'air russe, nous découvrons soudainement que toutes ces années, quelque part derrière nous, il y avait Michael Fallon qui faisait plus que quiconque pour aider à vaincre les terroristes», a ainsi déclaré le porte-parole russe dans un communiqué officiel. 

A l'occasion du troisième anniversaire du début des frappes menées par Londres contre Daesh, dans le cadre de la campagne de la coalition arabo-occidentale menée par Washington en Irak et en Syrie, Michel Fallon a en effet annoncé, le 28 septembre : «Le Royaume-Uni a apporté une contribution majeure à la campagne d'anéantissement de Daesh depuis 2014, poussant ces misérables fanatiques des portes de Bagdad [en Irak] au bord de leur défaite à Raqqa [en Syrie]. Que ce soit par les airs, la mer ou au sol, les troupes britanniques ont inlassablement participé aux frappes [aériennes] et à l'entrainement des alliés». 

Des déclarations qui ont paru semble-t-il quelque peu excessives aux oreilles de Moscou, la Russie ayant mené près de 99 000 frappes contre Daesh depuis le début de ses opérations militaires dans la seule Syrie... contre un total d'environ 1 500 pour le Royaume-Uni, à la fois en Irak et en Syrie, selon Igor Konachenkov. Ce dernier a d'ailleurs souligné que l'action de la Russie avait permis l'inversion du rapport de force contre l'Etat islamique sur le terrain. 

A titre de comparaison, depuis son entrée en guerre contre Daesh le 19 septembre 2014, la France a mené environ un millier de frappes et permis l'élimination d'environ 2 500 à 3 000 djihadistes lors de toutes ses opérations, selon les chiffres de l'AFP. 

Lire aussi : Le Royaume-Uni vante son nouveau porte-avions, les Russes parlent d'une cible facile

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.