La Syrie demande à l'ONU de condamner les «crimes barbares» de la coalition

La Syrie demande à l'ONU de condamner les «crimes barbares» de la coalition© Delil Souleiman Source: Reuters
Photo d'illustration d'un bombardement de la coalition

Damas a appelé l'ONU à prendre des mesures urgentes pour mettre un terme aux crimes de guerre présumés commis par la coalition. Selon la diplomatie syrienne, les avions sous commandement américain auraient utilisé du phosphore blanc.

Damas a demandé la suspension des frappes «systématiques» menées par la Coalition américaine, qui ne feraient qu'aider les terroristes tout en tuant de nombreux civils et détruisant des infrastructures vitales pour la Syrie, peut-on lire sur le site de l'agence officielle syrienne SANA

«Condamnant fermement les crimes de guerre et crimes contre l'humanité causés par les frappes de la coalition, la Syrie regrette que des pays prétendant respecter les droits de l'homme et le droit international soient des membres actifs de cette coalition», a écrit le ministère des Affaires étrangères syrien dans une lettre adressée au secrétaire général de l'ONU et au président du Conseil de sécurité des Nations unies.

«La Syrie appelle ces pays, qui sont habitués à faire entendre leurs voix et à demander la fin de toute forme d'agression et le respect des droits de l'homme et du droit international, à se retirer de cette coalition qui a entaché la réputation [de ces pays] et qui a versé le sang de nombreux Syriens en son nom», peut-on lire dans cette missive. 

Sont notamment cités deux «crimes barbares» qui auraient été perpétrés par les avions de combats de la coalition. 

Une attaque au phosphore blanc (arme interdite par le droit international) aurait eu lieu en périphérie de la ville de al-Sour, située au nord-est de Deir ez-Zor, tuant trois civils le 27 septembre.

Un jour plus tôt, le 26 septembre, dans la ville de Markada située au sud de la province de Hassaké, neuf civils dont six irakiens ayant fuit les combats à Mossoul et trois syriens auraient trouvé la mort dans un raid mené par des avions sous commandement américain.

Lire aussi : Vers la fin du conflit syrien : Poutine annonce une intensification de la coopération turco-russe

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.