Corée du Nord : pour Trump l'option militaire n'est «pas inéluctable», mais «peut se produire»

- Avec AFP

Corée du Nord : pour Trump l'option militaire n'est «pas inéluctable», mais «peut se produire»© Kevin Lamarque Source: Reuters
Donald Trump.

Le président américain Donald Trump a une nouvelle fois affirmé que l'emploi de la force militaire contre la Corée du Nord n'était pas inéluctable et qu'il préférerait l'éviter. Mais il ne l'a pas exclu.

«Une action militaire serait certainement une option. Est-ce inéluctable ? Rien n'est inéluctable [...] Je préférerais éviter la voie militaire, mais c'est certainement quelque chose qui peut se produire», a déclaré le président des Etats-Unis à la Maison Blanche, le 7 septembre, lors d'une conférence de presse conjointe avec l'émir du Koweit, le  cheikh Sabah al-Ahmad Al-Sabah.

«J'espère que nous n'aurons pas à utiliser [la force militaire] en Corée du Nord. Si nous le faisons, ce sera un jour très triste pour la Corée du Nord», a-t-il poursuivi. 

Depuis son arrivée à la Maison Blanche, Donald Trump alterne sur ce dossier les propos incendiaires et les paroles apaisantes. Le président républicain avait déclaré le 6 septembre qu'une action militaire contre la Corée du Nord n'était pas son «premier choix», quelques semaines après avoir promis le «feu et la colère» si Pyongyang continuait de menacer les Etats-Unis et leurs alliés.    

Les Etats-Unis préparent un nouveau train de sanctions à l'ONU contre la Corée du Nord, qui doit être présenté au Conseil de sécurité durant la deuxième semaine de septembre.

Pékin et Moscou pour une solution diplomatique

A rebours des menaces et du ton belliqueux employés par Washington, la Chine et la Russie appellent à la modération entre les parties et invitent la communauté internationale à se pencher sur leur proposition commune de résolution de la crise.

Ce plan prévoit un «double gel», à savoir l'adoption d'un moratoire sur les essais de missiles nucléaires par la Corée du Nord en échange de la suspension, par la Corée du Sud et les Etats-Unis de leurs exercices militaires conjoints sur la péninsule coréenne.

Lire aussi : Après les essais de la bombe H par Pyongyang, Séoul riposte par les manœuvres balistiques

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.