La communauté hindoue australienne ne digère pas la campagne de pub pour la viande d'agneau

La communauté hindoue australienne ne digère pas la campagne de pub pour la viande d'agneau
Capture écran du spot publicitaire de la Meat & Livestock Australia

La vidéo d’un spot publicitaire de la Fédération australienne de la viande montrant le dieu hindou Ganesh manger de la viande d’agneau a été jugée «diffamante» par la communauté hindoue, qui demande son retrait.

Intitulé «The Meat All People Can Eat – You Never Lamb Alone» (La viande que tout le monde peut manger – On ne mange jamais d'agneau tout seul), le dernier spot publicitaire de la filière professionnelle Meat & Livestock Australia (MLA) pour promouvoir l'agneau australien n’est pas du goût de tous. Dévoilée le 3 septembre sur YouTube, il a déclenché l'ire de la communauté hindoue d'Australie. 

Sur la vidéo, Ganesh, le dieu hindou à tête d'éléphant, symbole de la sagesse, de l'intelligence et de l'éducation, est attablé en compagnie de Jésus, Zeus, Aphrodite ou encore... Luke Skywalker. Les personnages partagent un dîner d'agneau. Pourtant, selon la tradition hindoue, Ganesh est végétarien. 

Un spot publicitaire qui «diffame» la religion hindoue ?

Bien que la publicité de la Meat & Livestock Australia ne montre pas Ganesh mangeant de la viande d'agneau, à la fin de la vidéo, on peut constater que son assiette est vide. 

Une pétition en ligne, qui a pour l'heure recueilli plus de 2 500 signatures, a été lancée pour dénoncer «l'insensibilité» et «l'absurdité» de la campagne promotionnelle australienne, jugée «diffamante» pour la religion hindoue mais également «inappropriée» pour les communauté hindoues, musulmanes et bouddhistes.

En 2016, la Meat & Livestock Australia avait déjà fait grincer des dents en raison d'une campagne publicitaire pour de la viande d'agneau diffusée à l'occasion de la Fête nationale (Australian Day). Celle-ci montrait des aborigènes célébrer cette fête autour d'un barbecue. La scène les avait scandalisés, les aborigènes considérant la fête nationale, qui célèbre l’arrivée des premiers bateaux européens, comme un synonyme de colonisation et de massacres.

Lire aussi : Un jeu vidéo où les joueurs doivent tuer des autochtones australiens retiré des ventes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.