Une voiture aurait foncé sur le convoi du président serbe, trois hommes arrêtés

Une voiture aurait foncé sur le convoi du président serbe, trois hommes arrêtés Source: AFP
Aleksandar Vucic,le président serbe, lors d'un sommet à Bruxelles

Alors que le président serbe Aleksandar Vucic a fait savoir qu'il faisait l'objet de menaces de mort, une voiture a pris son convoi pour cible, sans occasionner de dégâts majeurs. Les trois hommes qui conduisaient le véhicule auraient été arrêtés.

Selon le journal serbe Politika, le convoi dans lequel circulait la voiture du président serbe Aleksandar Vucic le 2 septembre a été prise pour cible par une voiture bélier.

C'est à Dedinje, un quartier résidentiel de Belgrade où habite le président serbe, que l'incident serait survenu. Une Bentley noire immatriculée en Espagne aurait foncé sur le convoi présidentiel composé de trois véhicules, à l'intérieur d'un desquels se trouvait le président serbe. C'est la première voiture du convoi, occupée par la protection rapprochée du président, qui aurait été percutée.

Aleksandar Vucic, qui se trouvait dans la deuxième voiture, n'aurait donc pas été blessé. La troisième voiture du cortège aurait alors pris en chasse la voiture de luxe et serait parvenue à arrêter les trois hommes de nationalité serbe qui se trouvaient à l'intérieur. Les trois individus, connus des services de police pour divers délits, auraient alors été entendus par la police.

Alors qu'Aleksandar Vucic a déjà dit faire l'objet de plusieurs menaces de mort, cet incident réveille le spectre du terrorisme politique en Serbie. En 2003, un camion avait foncé sur la voiture du Premier ministre de l'époque, Zoran Dkindjic, sans parvenir à le tuer. Deux semaines plus tard, il était assassiné par balles à l'entrée du siège du gouvernement serbe.

Lire aussi : «C'est une décision ferme» : pour la Serbie, l'intégration à l'OTAN c'est toujours non

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.