Oubliés le français et le chinois, les petits britanniques se mettent à l'arabe

Elèves britanniques en train d'étudier Source: Reuters
Elèves britanniques en train d'étudier

Une expérience menée dans plusieurs établissements de Grande-Bretagne cherche à développer l'enseignement de l'arabe dans les écoles primaires. La langue parlée dans le Moyen-Orient et en Afrique du Nord étant appelée à un fort développement.

L’école primaire de Horton Park à Bradford est précurseur. Depuis maintenant trois ans, ses élèves apprennent l’arabe, dans le cadre d’une initiative du British Council, institution gouvernementale promouvant l’anglais en dehors des frontières britanniques et les autres langues à l’intérieur de celles-ci.

Les élèves âgés d’une dizaine d’années trouvent l’apprentissage de la langue «difficile», mais disent «faire de leur mieux». Il existe un enthousiasme énorme de la part des élèves qui tentent de maitriser cette nouvelle langue.

Le projet a été initié par le British Council, qui dans un rapport récent, a placé l’arabe en deuxième langue professionnelle du futur, l’espagnol occupant la première place du classement.

L’étude prend en compte les liens économiques du pays, les priorités du gouvernement, les priorités diplomatiques et sécuritaires ainsi que les destinations de vacances les plus prisées.

Il y a plus de 300 millions d’arabophones dans le monde, principalement dans le Moyen-Orient et en Afrique du Nord a noté Faraan Sayed, qui a travaillé sur le programme pour le British Council, rapporté par the Independent.

Parmi huit groupes d’écoles à travers le pays, quelques 1000 élèves étudient l’arabe dans le cadre de leur scolarité, et 500 autres le font soit à la pause du midi, soit en cours du soir. Ces écoles se situent à Belfast, Sheffield, Manchester, Barnstaple, Blackburn, Bradford et Londres, où il y en a deux.

De retour à Horton Park, les effectifs ont doublé, passant de 400 à 800 élèves en moins de 20 ans. Parmi tous ces enfants, 36 langues différentes sont parlées dans leur famille.

Si le système d’enseignement britannique est critiqué par endroits pour tolérer la ségregation des élèves en différents groupes raciaux et religieux, Horton Park est une exception, alors même que l’école accueille les enfants d’une des zones les plus défavorisées de la ville de Bradford.

L’un des problèmes que ces élèves rencontreront dans la suite de leurs études, c’est le manque de possibilités pour eux de continuer l’arabe. En effet, peu d’écoles dans le secondaire proposent un cursus en arabe. Cependant la principale de l’école Sarah Dawson estime que l’expérience de l’apprentissage d’une seconde langue leur donnera des outils et l’envie d’étudier d’autres langues encore.

L’école essaie malgré tout de faire ce qu’elle peut pour pérenniser l’apprentissage de l’arabe, en nouant par exemple des liens avec une école jumelée au Qatar, permettant aux élèves de parler à leurs homologues du Golfe via Skype.

L’apprentissage du français a souvent prévalu au Royaume-Uni, et même si un effort particulier a été mis sur le chinois depuis 2010, c’est l’espagnol qui a connu la plus grande progression en devenant en 2006 la seconde langue la plus étudiée dans le pays, au détriment de l’allemand.

Les dix langues du futur selon le British Council sont : 1. L’espagnol, 2. L’arabe, 3. Le français, 4. Le mandarin, 5. L’allemand, 6. Le portugais, 7. L’italien, 8. Le russe, 9. Le turc, 10. Le japonais.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales