Le mystérieux cratère géant apparu en Sibérie est devenu un petit lac

Capture d'écran de правительство.янао.рф
Capture d'écran de правительство.янао.рф

Le trou mystérieux apparu dans la péninsule de Iamal s’est transformé en un lac d’une profondeur actuelle de 50 mètres, a noté un scientifique russe, estimant que l’apparition de cette cuvette était probablement due à des explosions de gaz.

Le gouffre géant qui est apparu non loin du gisement de gaz Bovanenkovo exploité par Gazprom au nord de la péninsule de Iamal est en train de s’élargir, affirment des scientifiques cités une chaîne de télévision régionale. Ils ont en outre découvert d’autres cratères plus petits autour du lac situé au cœur d’une région stratégique pour ses ressources en gaz et en pétrole : le district autonome de Iamalo-Nénétsie.

Le cratère, découvert l’année dernière s’est peu à peu rempli d’eau au point qu’il est aujourd’hui devenu un lac. L’hiver et le printemps dernier, le niveau de l’eau a augmenté de 10 mètres et il va continuer à le faire, croient les scientifiques, selon le site internet de la région de Iamalo-Nénétsie.

«Je suis très surpris par sa taille, il est très grand !», a confié un reporter du journal japonais Asahi Shimbun, Terukhiko Nouse, qui accompagnait l’expédition scientifique, à la chaine de télévision locale avant d’ajouter : «Et le son d’un glacier qui fond … Ce son me stupéfie».

Capture d'écran de правительство.янао.рф
Capture d'écran de правительство.янао.рф

Début juillet, les deux-tiers du cratère étaient remplis par la neige fondue et les eaux de pluie. Les scientifiques ont récolté un échantillon des eaux du fond du cratère en faisant descendre des capteurs spéciaux.

Plus tôt cette année, les scientifiques ont expliqué que 20 mini-cratères étaient apparus récemment autour du lac et que d’autres encore, ont été découverts par des habitants de la région.

Beaucoup de théories ont été avancées pour expliquer les origines de ces trous angoissants, allant des spéculations les plus folles sur des extra-terrestres jusqu’à celles qui attribuent ce phénomène au réchauffement climatique.

Capture d'écran de правительство.янао.рф
Capture d'écran de правительство.янао.рф

Mais l’apparition de ce gouffre géant serait plutôt due à des émissions de gaz, comme c’est le cas dans la plupart de lacs de forme ronde de la péninsule, a indiqué Vasily Bogoyavlensky, chef du groupe de chercheurs qui examine les cratères de la région et directeur-adjoint de l’Institut du pétrole et du gaz de Moscou.

Le processus de formation des cratères est causé par le dégel du permafrost suite au réchauffement global, a déclaré l’intéressé. Par conséquent, des émissions de gaz souterraines font bouger le sol et forment des collines, a-t-il expliqué en ajoutant que certaines d’entre elles peuvent exploser.

Capture d'écran de правительство.янао.рф
Capture d'écran de правительство.янао.рф

«Ces collines, qui peuvent atteindre un diamètre de 2 kilomètres et une hauteur quelques dizaines de mètres ont l’air plutôt exotiques dans les plaines de la toundra. Progressivement, ces objets se désintègrent lorsque les températures montent et forment des cratères. Pourtant, il y a un an, suite à la formation du cratère de Iamal, nous avons appris qu’ils peuvent même exploser», a souligné Vassily Bogoyavlensky.

Le scientifique russe avait déjà averti que l’augmentation des températures allaient provoquer un dégel du permafrost et l’éjection d’immenses réserves de gaz souterrains qui auraient un effet négatif sur le climat.

«Nous avons besoin d’étudier ce phénomène de tout urgence, pour prévenir de possibles catastrophes», avait expliqué Vassily Bogoyavlensky en février dernier.

Capture d'écran de правительство.янао.рф
Capture d'écran de правительство.янао.рф

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales