Une camionnette roulant «de 80 à 100 km/h»: des témoins racontent l'attentat de Barcelone à RT

Une camionnette roulant «de 80 à 100 km/h»: des témoins racontent l'attentat de Barcelone à RT© Albert Gea Source: Reuters
Las Ramblas, la célèbre artère touristique de Barcelone

Des témoins oculaires du terrible attentat à la voiture-bélier qui a frappé Barcelone ont raconté leur expérience à RT. L'attaque revendiquée par Daesh a coûté la vie à au moins 13 personnes et en a blessé des dizaines d'autres.

Plusieurs témoins directs de l'attentat et des instants qui ont suivi l'attaque ont livré leur expérience à RT. Ils décrivent notamment le parcours sanglant de la camionnette sur Las Ramblas et la panique engendrée par ce drame. 

Joint par RT au téléphone, Brendon Sissing, un témoin oculaire de l'attaque a décrit une camionette roulant de 80 à 100 km/h sur le boulevard : «Elle a renversé des gens, peut-être 10 ou 15 personnes. La camionnette s'est ensuite arrêtée et elle était assez endommagée quand je l'ai vue. Il y avait des centaines de personnes autour. Elle a accéléré encore et a continué sa route. J'ai vu au moins 10 personnes sur sur le sol, certaines se faisant secourir».

Lire aussi : Barcelone sous le choc après un attentat sanglant revendiqué par Daesh

Attention ces images peuvent heurter la sensibilité

Daniel Chalyan, un journaliste de RT présent à Barcelone décrit la panique qui a suivi l'attaque dans les rues adjacentes : «Des gens couraient partout, du mauvais côté de la rue. Personne ne savait ce qui ce passait, des gens ont dit que quelqu'un avait posé une bombe.» La police lui a ensuite demandé de se cacher, ce qu'il a fait : «Les fenêtres sont fermées, on est enfermés et on ne peut pas sortir avant que la situation se calme», a-t-il confié à RT depuis sa cachette. Une situation vécue par nombre d'autres témoins comme en attestent des messages postés sur les réseaux sociaux. 

Lire aussi : Que sait-on de Driss Oukabir, suspect numéro un de l'attentat de Barcelone ?

Arrivé un peu plus tard sur les lieux, le bloggeur russe Amiran Sardarov a décrit à RT ce qu'il voyait : «Il y a encore beaucoup de monde, la police essaie de pousser les gens derrière le cordon [de sécurité]. Il y a du désordre et les rumeurs se propagent.» Il a ensuite décrit le triste spectacle qui se déroulait sous ses yeux : «Il y a encore des corps sur le sol. Ceux qui ont été directement touchés par l'attaque sont assis sur le trottoir, tremblants. Ils ont l'air choqués.»

Pavel Lisovtsov, un témoin présent dans un hôtel situé de l'autre côté de la Place de Catalogne, sur La Rambla, raconte l'arrivée des personnes fuyant la zone : «Les gens ont d'abord commencé à affluer à la réception. Puis des policiers armés sont apparus en bas de la rue, inspectant tous les commerces. Ils étaient polis mais minutieux.» 

A l'heure où ces lignes sont écrites, les autorités catalanes ont confirmé le décès de 13 personnes et annoncent qu'au moins une centaine d'autres sont blessées. Deux suspects ont été arrêtés mais le conducteur de la camionnette ne serait pas l'un d'entre eux. L'attentat a été revendiqué par Daesh par le biais de son agence de propagande, Amaq. 

Lire aussi : Barcelone sous le choc après un attentat sanglant revendiqué par Daesh

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.