Annoncé comme suspect numéro un, Driss Oukabir est-il lié au commando de terroristes à Barcelone ?

Annoncé comme suspect numéro un, Driss Oukabir est-il lié au commando de terroristes à Barcelone ?
Photo fournie par la police espagnole, correspondant au nom de Driss Oukabir

La police a donné l'identité de l'un des auteurs présumés de l'attaque à la fourgonnette de Barcelone. Selon la presse espagnole, Driss Oukabir était fiché par la police, il aurait résidé dans la petite ville catalane de Ripoll.

L'un des suspects de l'attentat de Barcelone du 17 août a été identifié comme étant Driss Oukabir, selon la police. Si les autorités en avaient fait le suspect numéro un de l'attaque dans un premier temps, plusieurs médias espagnols affirment que l'homme se serait rendu lui-même à la police. Il aurait nié être lié à l'attentat et aurait expliqué que ses papiers avaient été dérobés.

Si l'information n'a pas été confirmée de source officielle, il ne serait en tout cas pas le conducteur du van qui a percuté la foule à Barcelone. Celui-ci aurait en effet pris la fuite, selon la police.

Selon le quotidien El Pais, la police surveillait Driss Oukabir depuis sa sortie de prison en 2012. Selon des sources policières citées par le même quotidien espagnol, Driss Oukabir aurait résidé dans la ville de Ripoll, dans les Pyrénées catalanes, il serait né au Maroc en 1989, serait résident régulier en Espagne, et son arrivée à Barcelone daterait du 13 août dernier, en provenance du Maroc.

Citant aussi une source policière, le journal El Mundo explique que d'après le profil Facebook de Driss Oukabir, désormais supprimé, ce dernier aurait également résidé en France, à Marseille, avant de s'installer en Catalogne

Capture d'écran Facebook de Driss Oukabir

Il aurait également utilisé différents pseudonymes, dont celui de Driss Oukabir Soprano ou La Fouine. C'est lui également qui aurait loué l'une des deux camionnettes ayant servi à l'attentat, l'une d'elles devant servir à quitter rapidement les lieux. Parallèlement, un deuxième suspect lié à l'attentat à la camionnette qui a fait au moins 13 morts et 50 blessés à Barcelone ce 17 août 2017 a été arrêté, a annoncé Carles Puigdemont, le président de la généralité de Catalogne.

Lire aussi : Panique, détresse, dévastation : les images terrifiantes de l'attentat de Barcelone (VIDEOS)

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.