Pris à tort pour un suprémaсiste blanc, un professeur victime de harcèlement aux Etats-Unis

Pris à tort pour un suprémaсiste blanc, un professeur victime de harcèlement aux Etats-Unis
Capture écran Twitter du compte @YesYoureRacist

Après la manifestation de militants d'extrême-droite à Charlottesville, la traque sur internet pour diffuser l'identité des participants n'est pas sans dommages collatéraux. Un professeur d'université en a d'ailleurs fait les frais.

Le compte Twitter «Yes, You’re racist» (Oui, tu es raciste), qui révèle publiquement sur les réseaux sociaux l'identité des participants à la manifestation d'extrême droite du 12 août à Charlottesville, aux Etats-Unis, a commis une erreur dans son enquête.

Un professeur d'université a été pris pour cible sur Twitter, après avoir été identifié à tort comme étant un suprématiste blanc.

L'homme incriminé à tort, Kyle Quinn, travaille dans le centre de recherche d'ingénierie à l'université de l'Arkansas, et il est roux. Son physique a été confondu avec celui d'un individu dont la photo a fait le tour du web. L'individu en question porte un tee-shirt «Arkansas Engineering», ainsi qu'une barbe rousse.
Samedi 12 août, le compte «Yes, You’re racist» avait publié sur Twitter un message appelant à la traque de l'homme au tee-shirt. 

A son réveil le 13 août, le professeur d'université américain voit son compte Twitter assailli de notifications. Les insultes et les menaces d'internautes le prenant pour l'homme sur la photo pleuvent. Kyle Quinn se voit obligé de rétablir la vérité sur le réseau social. Il a expliqué qu'il n'était pas l'homme de la photo et qu'au moment du rassemblement de Charlottesville, il se trouvait à Bentonville, dans l'Arizona, en compagnie de «membres de sa faculté et d'administrateurs de l'université».

Le cas de Kyle Quinn rappelle celui du YouTubeur Joey Salads, qui avait lui aussi été accusé à tort d'être un suprémaciste.

Lire aussi : Charlottesville : après les violences de l'extrême-droite, Trump dénonce celles de l'extrême-gauche

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.