«F*ck America» : des antifas tentent de perturber un rassemblement pro-Trump à Seattle (IMAGES)

«F*ck America» :  des antifas tentent de perturber un rassemblement pro-Trump à Seattle (IMAGES)© Capture d'écran du compte Twitter @itsmikebivins
Des manifestants anti-Trump ont brûlé un drapeau américain

La police a utilisé des gaz lacrymogènes et des grenades assourdissantes pour disperser des centaines de manifestants pro- et anti-Trump qui étaient descendus dans les rues de Seattle, au lendemain des violents affrontements de Charlottesville.

Deux manifestations opposées ont eu lieu ce 13 août à Seattle, dans l’Etat de Washington, à des centaines de mètres l’une de l’autre. Le groupe pro-Trump Patriot Player a organisé un «Freedom Rally» dans le parc Westlake, alors qu’une contre-protestation avait été organisée par le mouvement antifasciste Solidarity Against Hate.

Rassemblés initialement dans le parc Denny, les antifas se sont ensuite mis à marcher vers Westlake, en scandant des slogans anti-nazis et anti-haine. «Revenez en Europe» ou «F*ck America», pouvait-on lire sur les pancartes brandies par les manifestants. La tension est rapidement montée lorsqu’un manifestant a brûlé un drapeau américain, des images qui ont rapidement fait le tour du web.

Plusieurs dizaines de policiers mobilisés pour sécuriser le rassemblement à Westlake ont accueilli les antifas près du parc. Ces derniers ont tenté de rompre le cordon policier pour atteindre le rassemblement pro-Trump, utilisant des boucliers improvisés et jetant du matériel pyrotechnique sur les policiers qui ont répondu par des gaz lacrymogènes et des grenades assourdissantes.

Certains contre-manifestants, qui ont réussi à s'immiscer dans le «Freedom Rally» organisé par les pro-Trump, ont tenté de perturber le rassemblement en essayant de monter sur la scène et d'arracher le microphone des mains d'un intervenant.

Plusieurs personnes ont été blessées lors de ces affrontements, d'après les informations publiées sur les réseaux sociaux.

Trois personnes ont été arrêtées, selon un communiqué de la police de Seattle.

Ces incidents ont eu lieu à la suite des affrontements qui ont fait un mort à Charlottesville (Virginie) le 12 août. Une femme de 32 ans est morte quand une voiture a foncé sur la foule de contre-manifestants venus dénoncer la présence, dans cette petite ville de Virginie, de groupuscules identitaires et néo-nazis. Le drame a également fait 19 blessés venus s'ajouter aux victimes des échauffourées l'ayant précédé.

Cependant les deux manifestations de Seattle avaient été prévues avant les violences à Charlottesville.

Lire aussi : L'attaque de Charlottesville filmée par un drone (VIDEO CHOC)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.