Des explosifs utilisés dans les attentats en Europe retrouvés sur les terroristes de Daesh à Moscou

Des explosifs utilisés dans les attentats en Europe retrouvés sur les terroristes de Daesh à Moscou Source: Sputnik
Les membres des services spéciaux russes pendant une opération à Moscou (photographie d'illustration)

Les services spéciaux russes ont démantelé un groupe de quatre terroristes affiliés à Daesh qui préparaient des attaques dans plusieurs endroits fréquentés de la capitale.

«Après une opération dans la région de Moscou, le Service fédéral de sécurité de la Fédération de Russie [FSB] a mis un terme aux opérations d’un groupe terroriste qui projetait d’organiser une série d’attentats dans des lieux publics, y compris dans les transports et centres commerciaux de Moscou», a déclaré aux agences russes le service de presse du FSB le 14 août. Les services spéciaux ont précisé que les terroristes planifiaient d’organiser des attentats-suicides en utilisant des explosifs «de haute puissance».

Quatre personnes au total ont été arrêtées par le FSB : un émissaire de l’organisation terroriste Daesh qui supervisait la préparations des attaques, un spécialiste de la fabrication d'explosifs et deux individus qui devaient commettre les attentats, selon les informations diffusées par le FSB. Le groupe a été téléguidé depuis la Syrie, selon la même source, et se compose de trois ressortissants d'Asie centrale et d'un Russe.

En parallèle, les services spéciaux ont découvert et démantelé un laboratoire de production d’explosifs dans la région de Moscou.

Après avoir analysé les matériaux retrouvés dans le laboratoire, le FSB a annoncé avoir retrouvé du peroxyde d'acétone. Surnommé dans les milieux djihadistes «la mère de Satan», le peroxyde d'acétone (en anglais TATP : triacetone triperoxide) est un explosif obtenu en mélangeant de l'acétone, de l'eau oxygénée et un acide, autant de produits faciles à trouver dans le commerce. C’est cette substance qui a été utilisée par des kamikazes le 22 mai 2017 à Manchester, le 22 mars 2016 à Bruxelles et lors des attentats du 13 novembre 2015 à Paris.

A la fin du mois de mai, un autre groupe de terroristes affiliés à Daesh avait été démantelé à Moscou. Les membres de cette cellule préparaient des actes terroristes dans les transports en commun de la capitale et prévoyaient d'utiliser des bombes artisanales. Ils projetaient par ailleurs de partir en Syrie pour rejoindre les rangs de Daesh.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.