A Melbourne, les voisins s'écharpent pour un «David»

La fameuse statue© capture d'écran Heraldsun.com
La fameuse statue

Une réplique de la statue de David de Michel-Ange a récemment pris place dans le jardin d'une propriété privée de la banlieue de Melbourne. Si certains s'extasient devant tant de raffinement, l'œuvre est loin d'être du goût de tout le monde.

Les habitants d'un quartier de la banlieue de Melbourne ont été forcés d'accueillir récemment un nouveau voisin. Et pas n'importe lequel : le David de Michel-Ange en personne ! Enfin, pas l'original, véritable chef d'œuvre de la Renaissance datant du XVIe siècle. Non, plutôt une réplique kitsch et bon marché de ce dernier. 

Haut de quatre mètres, le «Faux-David» en béton se tient majestueusement au beau milieu du jardin d'une propriété de Caroline Springs. Et il faut dire que les avis sont partagés.

Il y a ceux qui s'extasient...

Le critique d'art Andrew Frost a, par exemple vanté au Guardian, les qualités esthétiques de la statue, «bien qu'il ne s'agisse pas de l'original». Selon lui, il est «tout à fait réconfortant de voir un intérêt pour l'art de la Renaissance dans la banlieue de Melbourne».

Il évoque une œuvre «très intéressante et séduisante, véritable interprétation moderne de Michel-Ange, plutôt qu'une simple et pâle copie». «Des copies exactes sont si faciles à trouver de nos jours! Celle-ci fait preuve d'imagination dans son interprétation, même si c'est un peu juste au niveau de la maîtrise des matériaux, des proportions, de la forme et des perspectives». 

Simon Abrahams, le directeur créatif du Melbourne Fringe Festival (festival d'Art indépendant très populaire en Australie), souligne, lui, «la grande qualité de la statue», ajoutant que «n'importe quelle forme d'Art doit être encouragée».

De plus, la statue s'accorde, selon lui, «parfaitement avec le contexte de l'Australie contemoporaine», ce qui est «d'autant plus intéressant». Il considère, de plus, que la discorde qu'a pu créer cette oeuvre d'Art est «quelque chose de tout à fait fascinant».

... Et ceux qui n'en peuvent plus 

Et discorde il y a. Car le bel éphèbe est loin d'être du goût de tout le monde. Beaucoup de voisins qualifient la statue de «vulgaire», «envahissante» et même de «pollution visuelle». Sans compter la «pollution-tout-court» que «David» provoque indirectement à cause des nombreux automobilistes qui s'arrêtent prendre des photos, laissant tourner leur moteur. 

Robert et Rose, voisins de la propriété, ont expliqué aux médias locaux voir la statue «de toutes les pièces de leur maison» et «ne plus supporter sentir sa présence 24h sur 24, 7 jours sur 7».

Dautres s'offusquent que leurs enfants soient en permanence amenés à voir les «attributs» du bel éphèbe de leur chambre. Une mère explique par exemple, «comprendre et aimer l'Art», mais déplore «la taille disproportionnée» de l'oeuvre qui «ne convient pas du tout à un quartier résidentiel». 

Les mécontents devront néanmoins s'habituer à leur nouveau voisin de béton. En effet, selon le conseil municipal, qui a déjà reçu 3 plaintes officielles, aucune loi ne permet de faire retirer la statue et aucune juridiction n'interdit l'errection d'une telle oeuvre dans un jardin privé. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales