L'Inde envoie l'un de ses meilleurs chasseurs traquer un éléphant tueur

L'Inde envoie l'un de ses meilleurs chasseurs traquer un éléphant tueur © PRAKASH SINGH Source: AFP
Le chasseur Nawab Shafat Ali Khan (avec le fusil sur l'épaule), pendant une précédente traque en 2014.

Le gouvernement indien a confié pour mission à un célèbre chasseur d'animaux sauvages de traquer et abattre un pachyderme, qui aurait causé la mort de 15 personnes dans deux Etats du pays.

L'Inde a envoyé le 11 août l'un de ses meilleurs chasseurs à la poursuite d'un éléphant tueur, qui aurait à lui seul provoqué la mort de 15 individus dans les Etats de Bihar et du Jharkhand, dans l'Est du pays, lors de raids meurtriers sur des villages. Selon l'AFP, le pachyderme aurait notamment écrasé quatre personnes en mars, puis 11 autres plus récemment dans l'Etat du Jharkhand.

Les autorités du pays ont décidé de mettre fin au parcours sanglant de l'éléphant, en engageant Nawab Shafat Ali Khan, un célèbre chasseur qui a notamment mené une mission similaire en 2014. Il avait alors dû abattu un tigre soi-disant responsable de la mort de huit personnes.  

Selon un responsable en charge de la préservation de la forêt et de la faune sauvage dans l'Etat du Jharkhand cité par l'AFP, Nawab Shafat Ali Khan, le chasseur, «est l'un des meilleurs». «Il a une solide expérience de la chasse aux animaux sauvages et c'est pourquoi il lui a été confié la responsabilité de tuer l'éléphant», a expliqué le responsable. 

La décision radicale d'abattre le pachyderme a été prise après l'échec d'une précédente mission visant à l'anesthésier afin de le capturer – une entreprise qui s'est avérée infructueuse en raison d'une végétation trop dense et d'un sol rocheux. «Malgré tous les efforts de nos équipes, qui ont travaillé 24h sur 24, sept jours sur sept, nous n'avons pas eu d'autre choix que de décider de tuer l'animal», a déploré le responsable cité par l'AFP. 

L’éléphant aurait perdu son troupeau et errerait donc seul dans les parties vallonnées du Sahebganj, peuplées par la tribu Paharia, une communauté comptant parmi les plus pauvres de l'Inde. C'est tout du moins le motif livré par les autorités pour expliquer son comportement meurtrier.

Le ministère de l'Environnement indien estime qu'une personne meurt chaque jour dans le pays après avoir croisé la route d'un animal sauvage. La majorité de ces victimes sont écrasées par des éléphants, qui seraient responsables de la mort de quelque 1 100 personnes ces trois dernières années.

Lire aussi : Course-poursuite : un éléphant talonne des touristes dans un parc national indien (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.