Kazakhstan : le secret de la mystérieuse «maladie du sommeil» enfin découvert

Kazakhstan : le secret de la mystérieuse «maladie du sommeil» enfin découvert© Shamil Zhumatov Source: Reuters
La maladie frappe sans distinction, même les enfants
Suivez RT France surTelegram

Les émanations d’une mine d’uranium kazakhe fermée il y a plusieurs années est à l’origine de la mystérieuse maladie qui contraint les habitants de la région à dormir, parfois plusieurs jours durant.

La mine d’uranium émet du monoxyde carbone et du carbure d’hydrogène, ce qui diminue la quantité d’oxygène dans l’air ambiant et provoque un endormissement profond des habitants du village de Kalatchi. C’est ce qu’a annoncé le vice-Premier ministre kazakh, Berdybek Saparbaev.

Les autorités kazakhes ont commencé à évacuer les habitants du village dont la population s’élève à 600 personnes vers les régions voisines.

En savoir plus : Kazakhstan : de nouveaux cas d’une mystérieuse maladie qui force les gens à s’endormir en plein jour

Depuis le mois de mars 2013, les villageois se sont rendus en masse chez les médecins, se plaignant régulièrement de somnolences, d’amnésies et d’hallucinations. Un habitant sur dix a souffert de cette maladie bizarre dont l’origine était inconnue jusqu’à présent.

Le village de Kalatchi se trouve non loin de la mine de laquelle de l’uranium était extrait entre les 1960 et 1990. L’exploitation de la mine s’est interrompue en 1991, après l’effondrement de l’Union soviétique, mais force est de constater que la population locale est subit les conséquences aujourd’hui encore.   

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix