UE : Juncker et Mogherini épinglés pour des frais de déplacement exorbitants

UE : Juncker et Mogherini épinglés pour des frais de déplacement exorbitants© Leon Neal Source: Gettyimages.ru
Federica Mogherini, haute représentante de l'UE pour les Affaires Etrangères et la Sécurité

L'ONG Access Info et un magazine belge ont révélé les montants impressionnants du coût des voyages du président et de la vice-présidente de la Commission européenne. Un unique déplacement de Federica Mogherini aurait coûté 75 000 euros...

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et la haute représentante de l'Union européenne (UE) pour les Affaires étrangères Federica Mogherini, et également l'une des vice-présidentes de la Commission, font l'objet d'une polémique médiatique pour avoir dépensé plusieurs milliers d'euros en vols privés, lors de déplacements officiels.

Les documents en attestant ont été obtenus grâce à une demande formulée auprès de la Commission européenne par Access Info Europe, une ONG de défense des droits de l'Homme basée en Espagne, et ont été publiés le 8 août par le magazine belge Knack. S'ils révèlent que les 28 commissaires européens ont dépensé près d'un demi-million d'euros (492 249 euros) en deux mois pour des déplacements, ce sont bien les frais de voyages colossaux de Jean-Claude Juncker et Federica Mogherini en particulier, pendant les deux premiers mois de 2016, qui ont particulièrement choqué.  

En effet, Federica Mogherini et son entourage auraient dépensé 75 000 euros pour un déplacement à Bakou, la capitale de l’Azerbaïdjan, empruntant un vol privé, lors d'un sommet en février. Au total, elle aurait déclaré 90 091 euros de frais de déplacements pendant les seules huit semaines évoquées dans les documents.

Jean-Claude Juncker, et sa délégation de huit personnes, ont eux aussi emprunté un vol privé lors d'un déplacement officiel à Rome en février dernier. Cette visite, de seulement un jour, aurait coûté 26 351 euros aux contribuables européens.

Ces révélations n'ont pas tardé à faire réagir Nigel Farage, défenseur de longue date du Brexit et ancien leader du Parti pour l'indépendance du Royaume-Uni (UKIP), qui a notamment qualifié l'attitude du président de la Commission européenne de «scandaleuse». «Je suppose que ces dépenses font partie de la soi-disant "facture du Brexit" que ces commissaires essaient d'extorquer à notre gouvernement», a-t-il raillé selon le Daily Express

Lire aussi : Moralisation de la vie politique... vraiment ? Retour sur les affaires du camp Macron

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.