Une croix gammée sur fond arc-en-ciel ? Une marque de vêtements créé un tollé sur internet

Une croix gammée sur fond arc-en-ciel ? Une marque de vêtements créé un tollé sur internet© KA design / Facebook

Une nouvelle gamme de vêtements arborant une croix gammée blanche sur un drapeau arc-en-ciel a fait son appartion en ligne, provoquant un tollé. Suite à la plainte de plusieurs associations juives, les vêtement ont été retirés de la vente.

La marque KA Design a lancé en juillet dernier une gamme de sweat-shirts aux couleurs arc-en-ciel faisant référence à la communauté LGBT et floqués d'une svastika blanche, la fameuse croix gammée utilisée par les nazis. Le but était de détourner la svastika pour en faire «un symbole de paix et d'amour».  

La marque, dont le slogan est «Questioning Boundaries» (que l'on pourrait traduire par «briser les tabous»), a publié une vidéo d'explication qui a été visionnée plus de 2,2 millions de fois sur Facebook.

Il y est expliqué qu'il s'agit d'une «nouvelle» croix gammée, «revisitée» et représentant l'amour, la paix et la liberté. «Portez la liberté», insiste d'ailleurs le slogan de la vidéo postée par la marque, tandis que les mots «paix», «amour» et «Zen» accompagnent le symbole controversé.

«Les gens n'ont jamais vu les couleurs du drapeau de la paix ou de la communauté LGBT et une croix gammée ensemble. Le résultat final est attrayant et viral», a confié un porte-parole de KA Design à la revue de culture Dazed. Selon ses responsables, la marque est basée «quelque part en Europe» et se décrit comme un groupe d'artistes et de «libre-penseurs» opposés aux créateurs de mode.

«Notre rêve et objectif est de pouvoir être libres d'utiliser ce symbole sans aucune limite, avec l'interprétation que nous lui donnons [paix, amour, liberté]», a encore précisé la marque.

A l'origine, la svastika est un symbole vieux de 5 000 ans. Il est utilisé dans de nombreuses civilisations, slave, hindoue ou encore jaïniste. Ce symbole est encore largement utilisé en Asie et tout particulièrement en Inde, où il possède de nombreuses significations sacrées dans la religion hindouiste. Il représente notamment Ganesh, le dieu de la sagesse, de l’intelligence, de l’éducation et de la prudence. En Chine, il symbolise l'éternité.

Dès 1920, la svasitka avait été reprise par le parti nazi d'Adolf Hitler pour symboliser la race aryenne. La croix gammée nazie est légèrement différente des autres, avec une rotation à 45 degrés qui la distingue des autres svastikas.  

Lire aussi : Un citoyen américain autorisé à s'appeler Hitler par la justice 

Les vêtements retirés de la vente après un véritable tollé 

Si les thèses de la marque semblent être pacifiques, tout le monde est loin d'être de cet avis. Les vêtements à svastika ont été retirés de la vente sur le site américain réservé aux designers et créateurs indépendants Teespring, et où les acheteurs pouvaient se les procurer.

A quand un drapeau de Daesh pour symboliser l'égalité des sexes ?

Dans une déclaration sur Facebook, le Congrès juif israélien a fustigé le site Teespring pour avoir, durant un temps, autorisé la vente de pulls à svastika rose.

«Il est tout à fait obscène et dégoûtant que Teespring cherche à faire du profit au nom de l'art, en essayant de transformer ce symbole nazi symbolisant la haine et le meurtre en un symbole de "paix et d'amour" [...] à quand un drapeau de Daesh pour symboliser l'égalité des sexes ?», s'est indigné le Congrès juif israélien dans un communiqué.

La marque KA Design a posté un message d'excuses sur Twitter, assurant n'avoir jamais cherché à promouvoir la haine de quelque façon que ce soit . Elle a en outre précisé que des mesures avaient été prises contre cet incident. 

La puissante association juive américaine, l'Anti-diffamation ligue (ADL) qui lutte contre l'antisémitisme, a également critiqué l'utilisation de la croix gammée de cette manière, estimant que «la mode ne peut pas récupérer ce symbole de haine».

Lire aussi : Un crop circle en forme de croix gammée retrouvé dans la campagne britannique (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.