Deux pilotes indonésiens enrôlés par Daesh, selon des policiers australiens

Deux pilotes indonésiens auraient été repérés comme étant proches des terroristes de Daesh© Capture d'écran réalisée sur le site de The Intercept
Deux pilotes indonésiens auraient été repérés comme étant proches des terroristes de Daesh

Ridwan Agustin et Tomi Hendratno étaient des pilotes fiers de leurs carrières et de leurs compagnies. En quelques mois, les deux hommes se seraient radicalisés. Ils sont aujourd'hui surveillés par la police.

Ridwan Agustin est un grand fan de Facebook. Pilote de la compagnie Air Asia, marié à une hôtesse de l'air, le jeune homme apprécie de faire étalage de sa réussite professionnelle sur le plus grand réseau social du monde. 

Le pilote poste ainsi volontiers des photos de lui dans le cockpit de son avion ou sur le tarmac avec ses collègues.

Les posts de Ridwan Agustin© Capture d'écran réalisée depuis le site The intercept
Les posts de Ridwan Agustin

Mais le ton des posts du pilote d'Air Asia change radicalement en septembre 2014. Selon un rapport de la police fédérale australienne (que le site The Intercep a pu se procurer), Ridwan Agustin se met alors à soutenir assez ouvertement, sur sa page, la propagande de Daesh. Il converse par ailleurs avec un autre Indonésien, Keri Kustyanto, très proche des radicaux islamistes de la Jemaah Islamiyah, et qui aurait abandonné femme et enfant pour rejoindre les rangs du groupe terroriste en Syrie.

L'un des amis Facebook de Ridwan Agustin, pilote lui-aussi, est repéré à la même époque par les enquêteurs car il semble porter un certain intérêt pour Daesh. Ce dernier qui poste sous le pseudo de «Tommy Abu Alfatih» n'hésite en effet pas à «liker» les publications de son collègue.

Selon le rapport des policiers australiens, Redwan Agustin aurait ensuite essayé de se montrer plus discret et aurait créé un nouveau profil Facebook sous le pseudonyme de Hobi Panahan. Sur les photos postées par ce «Hobi», on peut reconnaître le pilote d'Air Asia dont les signes de radicalisation (habits, barbe) sont visibles.

Redwan Agustin et sa femme© Capture d'écran réalisée depuis le site de The Intercept
Redwan Agustin et sa femme

Redwan Agustin aurait été localisé au mois de mars 2015 en Syrie, à Raqqa, et ce sans que l'on ne «sache très bien s'il est encore employé comme pilote» dit le rapport.

Quant à l'autre commandant de bord, «Tommy Abu Alfatih», il aurait été identifié comme étant Tomi Hendratno. Les enquêteurs, qui détaillent ses fortes «propensions nationalistes», précisent qu'il «travaillerait actuellement pour la société Premiair» (spécialisée dans le transport aérien de luxe, hélicoptère et avions).

Les photos postées par le radical Tommy Abu Alfatih© Capture d'écran réalisée depuis le site The Intercept
Les photos postées par le radical Tommy Abu Alfatih

Ainsi dans le rapport de la police australienne, on peut ainsi lire: «Les pilotes et membres d'équipage qui ont accès à l'environnement de l'aviation peuvent constituer des menaces évidentes, si ces personnes se radicalisent. Leur accès et leur connaissance en matière d'aviation leur offre en effet la possibilité de tenter des attaques».

L'un des derniers numéros de la revue djihadiste Inspire, publiée par Daesh, encourage d'ailleurs les personnes en lien avec l'aviation à «passer à l'attaque».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales