Scène de ménage ? Le mari de la reine du Danemark refuse d'être enterré avec elle

- Avec AFP

Scène de ménage ? Le mari de la reine du Danemark refuse d'être enterré avec elle© POOL New Source: Reuters
Le prince consort Henrik, époux de la reine du Danemark

Frustré d'avoir toujours été relégué au second rang protocolaire, le prince consort Henrik, 83 ans, d'origine française, a décidé qu'il ne voulait pas partager la tombe de la souveraine. Et cela ne semble pas poser de problème à cette dernière.

La cour royale danoise a fait savoir le 3 août que le mari de la reine Margrethe II du Danemark, le prince consort Henrik, refusait d'être enterré avec elle. Néanmoins, le responsable de la communication du palais, Lene Balleba, a déclaré au quotidien danois BT que la souveraine était d'accord avec la décision de son mari. Interrogé par l'AFP, un porte-parole de la cour a confirmé les informations du journal.

Selon Lene Balleby, la décision du prince tient au fait que, n'ayant pas obtenu le titre et la fonction qu'il convoitait, il ne s'estimait pas l'égal de sa femme dans la vie et ne voulait pas l'être dans la mort. Selon la même source, le prince consort n'a jamais caché son désarroi de n'avoir jamais obtenu le titre de roi...

S'il refuse d'être inhumé avec sa femme dans la nécropole royale de la cathédrale de Roskilde, comme le sont traditionnellement les couples royaux, le prince devrait tout de même être enterré au Danemark. «[Il] aime le Danemark et a travaillé pour le Danemark pendant plus de 50 ans. Le prince veut donc être enterré au Danemark», assure Lene Balleby.

Né Henri de Laborde de Monpezat, le mari de la reine du Danemark avait rencontré cette dernière en 1965 alors qu'il travaillait à l'ambassade de France à Londres. Après leur mariage, sa personnalité bouillante n'avait jamais vraiment conquis le cœur des Danois, qui avaient raillé son départ à la retraite début 2016.

Lire aussi : Joue-la comme Trump : un politicien danois propose d’interdire l’immigration musulmane

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.