Ivre, un hooligan russe donne un coup de poing au visage d'un journaliste en direct (VIDEO)

Ivre, un hooligan russe donne un coup de poing au visage d'un journaliste en direct (VIDEO)© TheUgurbado / YouTube
L'ivrogne aux propos incohérents frappant le journaliste en plein direct sans aucune raison

Le jour de la fête des forces aériennes, alors qu'un journaliste russe décrivait l'ambiance régnant autour des fontaines du parc Gorki à Moscou, un homme complètement ivre s'est mis à l'insulter avant de lui asséner un violent coup au visage.

Le 2 août, la Russie célébrait comme chaque année la «fête des forces aériennes». La tradition veut qu'à cette occasion, les militaires en permission ou démobilisés profitent de cette journée estivale pour se détendre, danser, chanter et se baigner dans les fontaines des grandes villes de Russie, et notamment de Moscou. Mais il arrive que la fête soit gâchée. Un journaliste de l'une des principales chaînes de télévision du pays, NTV, en a fait l'amère (et douloureuse) expérience. 

Alors que le reporter Nikita Razvozjaev évoquait en direct le déroulement des festivités dans le célèbre parc Gorki, dans le centre de la capitale, un homme fortement alcoolisé s'est mis à l'invectiver.

«Fils de p****, dégage de là, on va envahir l'Ukraine !», a commencé à vociférer l'ivrogne, face à la caméra, résolument décidé à en découdre. Le journaliste, dérangé en plein travail, lui demande de se taire.

Visiblement, l'énergumène n'attendait que cela pour frapper le journaliste au visage tout en continuant à hurler, titubant et parsemant ses insultes plus grossières les unes que les autres : «P****, tu me parles comme ça, tu vas te prendre une **** dans ta g**** !».

Le direct a dû être coupé, devant la stupéfaction de la présentatrice du journal qui ne peut qu'espérer que son journaliste aille bien. Quelques minutes plus tard, l'agresseur a été maîtrisé par les forces de l'ordre et placé en détention. 

L'agresseur, «trop violent» pour un hooligan

Quelques heures plus tard, l'incident était relaté dans toute la presse russe et l'identité de l'assaillant était révélée. L'homme, prénommé Dmitri, n'a aucun rapport avec les forces aériennes russes, contrairement à une rumeur diffusée dans un premier temps dans plusieurs médias russes.

Comme le révèle sa page Facebook, l'individu a un léger penchant pour la bagarre.

© Capture d'écran du profil Facebook de "Kolobok Yaroslavkine"
Petite soirée entre amis, sobre et courtoise !

Ancien hooligan supportant le club de football moscovite CSKA, l'homme aurait été écarté du groupe par ses compères car, selon NTV, il était «trop violent et toujours ivre»... même pour un hooligan. 

© Capture d'écran du profil Facebook de "Kolobok Yaroslavkine"
"On a passé une trop bonne soirée, c'était super!"

Interrogé à la sortie de sa garde à vue par la chaîne NTV, peu rancunière, l'agresseur a présenté des excuses à demi-mot, se disant «prêt à donner au journaliste une compensation financière». Il a ajouté qu'il avait «pété les plombs» après que ce dernier lui ait «mal parlé». Il risque deux ans de prison. Quant au journaliste agressé, il ne souffre que de légères contusions au visage. 

Lire aussi : «Diffamation !» : Le documentaire de la BBC sur les dangers des hooligans russes scandalise Moscou

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.