L'Union européenne refuse de reconnaître l'Assemblée constituante élue au Venezuela

L'Union européenne refuse de reconnaître l'Assemblée constituante élue au Venezuela © Eric Vidal Source: Reuters
Federica Mogherini en juillet 2017

La haute représentante de l'Union européenne pour les Affaires étrangères a annoncé que l'Assemblée constituante élue au Venezuela ne serait pas reconnue et a exigé la suspension de son «installation effective».

L'Union européenne (UE) a fait savoir le 2 août, par la voix de sa haute représentante pour les Affaires étrangères Federica Mogherini, que l'Assemblée constituante fraîchement élue au Venezuela ne serait pas reconnue par l'UE, celle-ci ayant «durablement aggravé la crise au Venezuela». La représentante des 28 Etats membres de l'UE demande par ailleurs que l'«installation effective» de l'Assemblée constituante soit suspendue. L'UE appelle en outre le gouvernement du président Nicolas Maduro à prendre des mesures urgentes pour enrayer le cours des événements.

«L'Union européenne et ses Etats membres ne peuvent [...] pas reconnaître l'Assemblée constituante en raison de leurs préoccupations sur sa représentativité et sa légitimité effectives», souligne-t-elle. En cause notamment : l'Assemblée nationale vénézuélienne, dominée par l'opposition, n'a pas participé à l'élection du 30 juillet. L'opposition appelait à boycotter cette consultation, estimant qu'elle favorisait trop les chavistes (du nom d'Hugo Chavez, prédécesseur de Maduro, qui se réclame de son héritage).

Washington dénonce des élections «illégitimes», Moscou appelle à la retenue

Avant l'Union européenne, les Etats-Unis avaient déjà condamné ce scrutin, qualifiant ces élections d'«illégitimes» et Nicolas Maduro de «dictateur». Washington a par ailleurs gelé les avoirs du président du Venezuela aux Etats-Unis, une mesure rarissime pour un chef d'Etat en exercice.

«On se fiche de ce que dit Trump ! Ce qui nous importe, c'est ce que dit le peuple du Venezuela !», avait quant à lui réagi Nicolas Maduro après l'annonce des résultats de l'élection de la Constituante. Le président vénézuélien a en outre qualifié d'historique le scrutin auquel ont participé plus de huit millions d'électeurs, soit 41,5% du corps électoral (bien que chaque camp conteste les chiffres de l'autre).

De son côté, le ministère des Affaires étrangères russe avait, au lendemain de l’élection, appelé la communauté internationale à la retenue et avait déploré le boycott de l'élection par l'opposition.

Le scrutin vénézuélien avait été émaillé de violences, faisant de nombreux morts ce qui porterait à plus de 120 le nombre de victimes depuis le début de la crise au Venezuela en avril.

Lire aussi : «On se fiche de ce que dit Trump !» : Maduro se félicite de l'élection de la Constituante

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.