En Cisjordanie, attaqués par un Palestinien, des soldats israéliens l'abattent

- Avec AFP

En Cisjordanie, attaqués par un Palestinien, des soldats israéliens l'abattent
Une Palestinienne se rend prier sur l'esplanade des Mosquées sous la surveillance de soldats israéliens le 28 juillet 2017, photo ©Jack GUEZ / AFP

Selon l'armée israélienne, un homme a tenté d'attaquer au couteau un groupe de soldats, lesquels ont ouvert le feu. La situation en Cisjordanie occupée reste explosive malgré le démantèlement des portiques de sécurité sur l'esplanade des Mosquées.

Un Palestinien, qui a tenté d'attaquer au couteau des soldats israéliens, a été tué ce 28 juillet par ces derniers près de Goush Etzion, un groupe de colonies en Cisjordanie occupée, selon un communiqué de l'armée israélienne.

Le Palestinien, dont l'identité et l'âge n'ont pas été précisés, a couru armé d'un couteau en direction de soldats qui ont ouvert le feu sur lui, selon l'armée. Aucun soldat n'a été blessé lors de cette attaque survenue après deux semaines de tension autour de l’esplanade des Mosquées à Jérusalem.

L'installation de portiques de sécurité sur les points d'accès à l'esplanade des Mosquées à Jérusalem-Est à la mi-juillet avait provoqué des manifestations et de violents affrontements en Cisjordanie ainsi que dans la bande de Gaza. Cinq Palestiniens ont déjà perdu la vie au cours de heurts avec la police israélienne, et trois membres d'une famille israélienne ont été assassinés lors d'une autre attaque au couteau dans une colonie de Cisjordanie.

Le 25 juillet dernier, l'Etat hébreu a finalement consenti à retirer le portiques de sécurité. Deux jours après, le 27 juillet, les autorités musulmanes palestiniennes ont mis fin au boycott de l'esplanade des Mosquées. Jusque-là, en signe de protestation, les fidèles priaient en dehors de l'enceinte sacrée. Mais les incidents entre Palestiniens et forces de l'ordre n'ont pas cessé pour autant. Pour la seule journée du 27 juillet, les heurts auraient fait au moins 46 blessés selon le Croissant-Rouge.

La grande prière du vendredi attire généralement des milliers de fidèles à Al-Aqsa, l'une des deux mosquées situées sur l'esplanade. Dans ce contexte tendu, la police israélienne a estimé ce 28 juillet qu'il y avait des «indications» selon lesquelles des troubles et des manifestations allaient avoir lieu, d'après l'AFP. Les autorités israéliennes ont ainsi décidé de fermer plusieurs rues autour de la Vieille ville de Jérusalem où est située l'esplanade des Mosquées. Quelque 3 500 policiers ont également été déployés dans le secteur.

Lire aussi : Affrontements à Jérusalem entre Palestiniens et policiers israéliens sur l'esplanade des Mosquées

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.