Venezuela : le président Nicolas Maduro rejette les «insolentes» sanctions américaines (VIDEO)

- Avec AFP

Venezuela : le président Nicolas Maduro rejette les «insolentes» sanctions américaines (VIDEO)© Handout Source: Reuters
Le président vénézuélien Nicolas Maduro

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a rejeté le 26 juillet les «insolentes» sanctions américaines contre 13 actuels et anciens hauts responsables de son gouvernement, quelques jours avant l'élection d'une Assemblée constituante contestée.

Lors d'une réunion publique, le 26 juillet, le président vénézuélien Nicolas Maduro a dénoncé les sanctions américaines imposées le même jour. Il s’est élevé contre «la prétention illégale, insolente et insolite d'un pays à vouloir sanctionner un autre pays.» «Que croient les impérialistes américains? Qu'ils sont un gouvernement mondial ? Nous ne l'acceptons pas», a-t-il martelé.

Sur le front diplomatique, les Etats-Unis ont annoncé le 26 juillet des sanctions contre 13 actuels et anciens hauts responsables gouvernementaux vénézuéliens, dont Tibisay Lucena Ramirez, président du conseil national électoral et Elias Jose Jaua Milano, à la tête de la commission présidentielle pour l'Assemblée nationale constituante. Ils voient leurs éventuels patrimoines et comptes bancaires gelés aux Etats-Unis et ils ne peuvent plus commercer avec des Américains.

En attendant, l'opposition vénézuélienne se prépare le 27 juillet à sa deuxième journée de grève générale, très suivie le 26 juillet, pour accroître la pression sur le président Nicolas Maduro et le faire renoncer à son projet d'Assemblée constituante. La grève doit durer 48 heures.

Les antichavistes (du nom d'Hugo Chavez, président de 1999 à son décès en 2013, dont Nicolas Maduro est l'héritier) voient dans ce projet de réécrire la Constitution un moyen pour Nicolas Maduro de se cramponner au pouvoir et de contourner le Parlement élu, où l'opposition est majoritaire.

Lire aussi : Venezuela : déjà 80 jours de manifestations contre Nicolas Maduro (VIDEO)

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.