Faute de chef d'accusation, la jeune femme filmée en minijupe en Arabie saoudite recouvre la liberté

- Avec AFP

Faute de chef d'accusation, la jeune femme filmée en minijupe en Arabie saoudite recouvre la liberté© منوعات - Tube / Youtube

Le fin mot de l'histoire doit être un soulagement pour elle. La jeune femme que l'on voit sur une vidéo portant une minijupe dans un site historique d'Arabie saoudite, a été remise en liberté, sans aucune charge retenue contre elle.

La jeune femme qui avait fait l'objet de recherches de la part des autorités pour avoir été filmée vêtue d'une minijupe dans un site historique d'Arabie saoudite, a finalement été libérée sans être inculpée, a annoncé le gouvernement le 19 juillet. L'unique protagoniste de la vidéo qui avait fait le tour du monde et créé une vive polémique dans son pays avait été arrêtée peu de temps auparavant. 

le ministère de l'Information a fait savoir dans un communiqué que la police l'avait relâchée le 18 juillet au soir et que le dossier avait été clôturé par le procureur.

Plus tôt le même jour, les forces de l'ordre avaient précisé que la femme apparue dans une série de vidéos postées au départ sur le réseau social Snapchat était en train d'être interrogée. Sur les images, on pouvait la voir sans voile, vêtue d'une minijupe et d'un tee-shirt court, marchant dans les ruelles d'un fort historique, à Ushaiqer, un village situé à 200 kilomètres au nord-ouest de la capitale Riyad.

Selon le ministère, la femme a reconnu avoir marché dans ces sites vêtue d'une jupe et non voilée, mais a affirmé que les images avaient été postées sur internet sans son consentement.

En Arabie saoudite, les femmes sont tenues de sortir en public vêtues d'une abaya noire, un habit traditionnel qui les recouvre de la tête aux pieds. Elles n'ont pas le droit de conduire et ont besoin de l'accord d'un tuteur masculin pour travailler, faire des études ou voyager à l'étranger.

La vidéo a suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux, certains internautes appelant à poursuivre la jeune femme en justice pour entorse aux règlements dans le royaume.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.