Deux touristes tuées en Egypte dans une attaque au couteau

- Avec AFP

Deux touristes tuées en Egypte dans une attaque au couteau© DR
La station balnéaire de Hourghada en Egypte

Deux touristes (ukrainiennes ou allemandes selon différentes versions) ont été tuées le 14 juillet lors d'une attaque au couteau dans la station balnéaire d'Hourghada dans l'est de l'Egypte.

Selon un média d'Etat ukrainien, deux touristes originaires d'Ukraine ont été tuées dans l'attaque qui s'est produite le 14 juillet dans la station balnéaire d'Hourghada, dans l'est de l'Egypte.

Le site officiel du journal gouvernemental égyptien Al-Ahram a également affirmé que les victimes étaient ukrainiennes. Pourtant, l'ambassadeur d'Ukraine au Caire a démenti ces affirmations.

Un responsable du ministère égyptien de la Santé a ensuite confié à l'AFP, sous couvert de l'anonymat, que «les deux étrangers tués étaient des Allemands». Mais à Berlin, les Affaires étrangères, qui ont condamné une attaque «lâche», ont dit ne pas être en mesure de confirmer si des Allemands figuraient parmi les victimes. 

Les autorités arméniennes ont déclaré que deux de leurs ressortissants avaient été blessés dans l'attaque, et les Affaires étrangères tchèques ont parlé d'un citoyen tchèque légèrement blessé.

Auparavant, les autorités égyptiennes avaient fait savoir qu'un assaillant avait blessé six touristes étrangers dans une attaque au couteau.

L'homme, dont l'identité et les motivations n'ont pas été dévoilées pour l'instant, a nagé jusqu'à la plage avant d'attaquer les touristes. Il a ensuite été mis hors d'état de nuire et interpellé par la police pour être interrogé, selon un communiqué du ministère égyptien de l'Intérieur.

«Peut-être un individu atteint de troubles mentaux» 

«Nous ne connaissons pas les motifs de l'assaillant. C'est peut-être un fou ou un individu atteint de troubles mentaux. C'est très tôt pour le savoir», a déclaré à l'AFP un responsable du ministère de l'Intérieur égyptien. 

L'attaque n'a pas été revendiquée.

En janvier 2016, trois touristes avaient déjà été blessés dans cette station balénéraire dans une attaque à l'arme blanche perpétrée par deux assaillants soupçonnés de sympathie envers l'Etat islamique (EI).

Depuis en 2013 et la destitution par l'armée égyptienne du président Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans, des groupes extrémistes ont multiplié les attentats visant les militaires et les policiers, tuant des centaines d'entre eux, plus particulièrement dans le Sinaï.

Des touristes et la communauté chrétienne copte ont également été la cible d'attaques revendiquées par l'EI dans le Sinaï et ailleurs en Egypte.

Lire aussi : Au moins 28 morts dans une nouvelle attaque contre des chrétiens en Egypte

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.