Condamné, l'opposant russe Alexeï Navalny ne peut pas se présenter à l'élection présidentielle

Condamné, l'opposant russe Alexeï Navalny ne peut pas se présenter à l'élection présidentielle© Tatyana Makeyeva Source: Reuters
Alexeï Navalny au cours d'une audition en appel contre sa condamnation 30 jours de prison.

En raison d'une condamnation à cinq ans de prison avec sursis pour détournement de fonds, le blogueur russe et farouche opposant à Vladimir Poutine ne remplit pas les critères légaux pour être candidat à l'élection présidentielle de 2018.

La Commission centrale des élections russes déclare, dans un communiqué du 23 juin, que l'opposant au gouvernement Alexeï Navalny ne peut présenter sa candidature à l'élection présidentielle qui aura lieu entre mars et avril 2018.

L'avocat et activiste «n'a pas le droit d'être élu», d'après le communiqué.

Alexeï Navalny a été condamné en février à cinq ans de prison avec sursis pour avoir détourné 400 000 euros au détriment d'une société publique d'exploitation forestière, lorsqu'il était consultant du gouverneur de la région de Kirov en 2009.

La loi russe n'autorise pas une personne condamnée à une peine de prison de plus de trois ans à se présenter à l'élection présidentielle avant la fin de sa peine, même quand la sentence a été suspendue. 

L'opposant purge par ailleurs depuis le 12 juin une peine de 30 jours de prison pour avoir changé le lieu de rassemblement d'une manifestation d'un endroit approuvé par les autorités à un lieu non autorisé.

Lire aussi : Russie : Alexeï Navalny interpellé avant une manifestation à Moscou

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.