L'Iran affirme détenir des preuves d'un soutien américain à l'Etat islamique

L'Iran affirme détenir des preuves d'un soutien américain à l'Etat islamique Source: Reuters
Funérailles des victimes de l'attentat du 7 juin à Téhéran

Un haut gradé de l'armée iranienne a déclaré que Téhéran avait en sa possession des documents démontrant que l'Etat islamique recevrait le soutien de Washington au Moyen-Orient. Il a accusé les Etats-Unis de propager la guerre dans la région.

Alors que les autorités iraniennes ont récemment accusé les Etats-Unis de s'être alliés avec l'Etat islamique, Téhéran a annoncé disposer d'éléments concrets permettant de prouver que Washington soutiendrait l'organisation terroriste au Moyen-Orient.

«Nous avons en notre possession des documents et des informations qui témoignent du soutien direct dont [l'Etat islamique] bénéficie de la part des impérialistes américains», a affirmé le général Mostafa Izadi, chef d'état-major adjoint de l'armée iranienne, dans une déclaration relayée par l'agence de presse iranienne Fars. Sur la base de ces informations, le haut gradé iranien a estimé que l'Etat islamique avait été «mandaté pour combattre dans la région» par les Etats-Unis.

En soutenant ce «mouvement monstrueux qui a détruit plusieurs pays musulmans et provoqué une vague de massacres et de conflits», les Etats-Unis joueraient la carte de la déstabilisation au Moyen-Orient, a poursuivi Mostafa Izadi. L'objectif poursuivi par Washington consisterait, d'après lui, à affaiblir l'Iran. Pour l'heure, les éléments dont l'armée iranienne affirme disposer n'ont pas encore été rendus publics.

Cette déclaration intervient quelques jours après les funérailles des victimes de l'attentat perpétré à Téhéran le 7 juin dernier et revendiqué par l'Etat islamique. A l'occasion d'une cérémonie officielle, le 9 juin dernier, le président de l'Assemblée consultative islamique d'Iran, Ali Larijani, avait déjà accusé les Etats-Unis de s'être «alignés sur les positions de l'Etat islamique». Une large foule s'était rassemblée aux cris de «Mort à l'Amérique !» et «Mort à l'Arabie saoudite !»

Lire aussi : Après l'attentat de Téhéran, Trump estime que l'Iran est «victime du mal qu'il encourage» 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.