Netanyahou fustige l’ONU sur l’adoption d’une résolution visant à juger les crimes de guerre à Gaza

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou Source: Reuters
Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a chargé le Conseil des droits de l'homme de l'ONU à la suite de la ratification d’une résolution prenant en compte des preuves de crimes de guerre commis par Israël et par le Hamas en été 2014.

Cette résolution conseille de mettre en œuvre ses recommandations et appelle à des poursuites appropriés des fonctionnaires responsables des violations allégées. La décision a vu le jour au premier anniversaire de l’opération «Bordure protectrice» d’Israël lancé en réponse à des attaques de roquette depuis Gaza. La commission a déterminé que 1462 Palestiniens civils ont été tués, dont le tiers étaient des enfants. Les pertes israéliennes ont été de 67 soldats et six civils.

«Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU n’est pas intéressé par les faits et n’est pas vraiment intéressé par les droits de l’Homme», a dit Netanyahou dans une déclaration.

41 pays ont voté en faveur de la résolution alors que les Etats-Unis étaient le seul pays à se déclarer contre. L’Inde, le Kenya, l’Ethiopie, le Paraguay et la Macédoine se sont abstenus. La résolution a été présentée par la délégation palestinienne et soutenue par les Etats musulmans. 

Netanyahou a fustigé le CDH en accusant l’organisation de condamner Israël le jour-même où un obus lancé depuis le Sinaï a touché le sud d’Israël.

«Le jour où Israël reçoit une frappe depuis le Sinaï, alors que Daesh commet des attentats vicieux en Egypte, alors que [le président syrien Bachar] al-Assad tue son peuple en Syrie et le nombre d’exécutions arbitraires est en hausse en Iran - le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU décide de condamner l’Etat d’Israël sans aucune raison, simplement pour s’être défendu contre une organisation terroriste meurtrière», a-t-il ajouté.

Le dirigeant israélien a souligné que le Conseil des droits de l'homme de l'ONU a adopté plus de résolutions contre l’Etat hébreu que la somme de toutes les résolutions contre les autres pays. Le conseil «ne peut pas se nommer conseil des droits de l’homme… Ceux qui ont peur de s’en prendre ouvertement au terrorisme seront – en fin de compte – la cible de celui-ci».

En savoir plus : Obama : Israël risque de perdre sa crédibilité à cause de la position de Netanyahou sur la Palestine

Ni ce rapport, ni aucune autre critique n’arrêtera Israël de protéger ses habitants, a affirmé avec fermeté le chef d’Etat. L’Etat d’Israël a agi pour se protéger contre une organisation terroriste meurtrière», a-t-il déclaré en faisant référence à la guerre en Gaza.

Plus tôt cette semaine Netanyahou aurait remis en question l’adhésion de son pays au CDH. «Compte tenu du rapport, nous allons nous poser la question de notre présence au Conseil des droits de l'homme de l'ONU», a indiqué Netanyahou, selon Army Radio.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales