Syrie : l'alliance arabo-kurde annonce «la grande bataille» pour reprendre Raqqa à Daesh

- Avec AFP

Syrie : l'alliance arabo-kurde annonce «la grande bataille» pour reprendre Raqqa à Daesh© Rodi Said Source: Reuters
Des véhicules des Forces Démocratiques Syriennes (FDSà au nord de Raqqa en Syrie, le 5 février 2017

Le 6 juin, les Forces démocratiques syriennes (FDS) soutenues par Washington, formées de combattants arabes et kurdes, sont entrées dans Raqqa, principal bastion de Daesh en Syrie, amorçant «la grande bataille» pour prendre la ville aux terroristes.

Le 6 juin, dans le village de Hazima, au nord de Raqqa, en Syrie, le porte-parole des Forces démocratiques syriennes (FDS) Talal Sello a annoncé à des journalistes «le début de la grande bataille pour libérer la ville de Raqqa, la capitale [...] du terrorisme».

Selon des informations du commandant des FDS, Rojda Felat, obtenues par l'AFP dans la matinée du 6 juin, les combattants sont entrés dans la ville.

«Nos forces sont entrées dans le quartier de Mechleb dans l'est [de Raqqa]», a déclaré le commandant à l'AFP. 

«Avec les avions de la coalition internationale et les armes de pointe qu'ils nous ont fournies, nous prendrons Raqqa à Daesh», a ajouté Talal Sello.

Le porte-parole des FDS a demandé aux civils se trouvant dans la ville de s'éloigner des positions de l'Etat islamique (EI) et des zones de front. 

La coalition dirigée par Washington fournit aux FDS des armes, un appui aérien et les assiste au sol avec des conseillers. 

Les FDS ont reçu «des armes et des équipements perfectionnés de la coalition internationale [...] en vue du lancement de la bataille de Raqqa», avait déjà annoncé Talal Sello la semaine dernière, ajoutant : «Les FDS encerclent déjà le nord et l'est et s'efforcent à présent de renforcer le siège à l'ouest.»

La ville de Raqqa est peuplée d'environ 300 000 habitants, y compris quelque 80 000 déplacés ayant fui d'autres régions de Syrie à cause des combats. Les forces antidjihadistes accusent l'EI de se servir des civils comme «boucliers humains» et de se cacher au milieu de la population.

Dans la nuit du 29 au 30 mai derniers, les avions de combat russes ont détruit un important convoi de l’EI tentant de fuir Raqqa vers Palmyre. Des dizaines de véhicules transportant des armes et 80 djihadistes ont été anéantis.

Lire aussi : Le Pentagone a commencé à armer les combattants kurdes en Syrie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.