Marche des radicaux à Kiev pour appeler à l’action militaire dans le Donbass

La manifestation des radicaux à Kiev Source: RIA NOVOSTI
La manifestation des radicaux à Kiev

Des militants du Secteur droit et d’autres radicaux ukrainiens se sont rassemblés dans le centre de Kiev vendredi. Ils ont appelé à l’annulation des accords de Minsk et à une nouvelle offensive militaire pour reprendre les régions rebelles.

Conjointement avec les membres du Secteur droit, les combattants des bataillons volontaires comme «Aïdar», «Donbass», «Tornado» et «Azov» ont marché dans le centre de la capitale ukrainienne, pour un total estimé à environ 2000 personnes.

Les manifestants demandent que les autorités ukrainiennes qualifient officiellement les combats dans l’est de l’Ukraine de «guerre» et pas comme d’«opération antiterroriste». Leurs demandes comprennent aussi l’annulation des accords de Minsk, la rupture des relations avec la Russie, l’intensification des opérations militaires dans l’est de l’Ukraine et «la libération des territoires occupés».

Les manifestants ont proclamé une résolution appelant à la nationalisation des compagnies russes et le lancement de l’offensive contre l’Ukraine de l’est. Ils ont aussi déclaré que les pneus auxquels ils ont mis feu n’étaient pas seulement la commémoration des «événements de l’Euromaïdan», mais aussi un avertissement en direction des autorités actuelles.

Les radicaux se sont déplacés en rang dans les rues Grouchevskogo et Institoutskaïa vers la place de Maïdan et le stade, en brandissant des drapeaux ukrainiens avec les drapeaux rouges et noirs nationalistes. Ils portaient également des bannières et des affiches en criant des slogans comme «Gloire à l’Ukraine !» et «Mort aux ennemis !» ainsi que des insultes à destinations des présidents russe et ukrainien. Beaucoup de manifestants étaient en tenue de camouflage et cagoules et des fumigènes ont été lancés.

D’autres bannières disaient : «Traitres au pouvoir : vous ne sentez pas le rage des morts de Maïdan ? » et «Maïdan luttait pour la liberté et la gloire de l’Ukraine et pas pour un gouvernement de traitres !»

l n’y a pas eu d’incidents pendant le défilé et la présence policière était étonnamment basse. Les manifestants se sont dirigés vers les lieux où les affrontements entre les militants de Maïdan et les forces de sécurité se sont déroulés l’année dernière pour rendre hommage aux militants qui ont péri lors de ces émeutes.

Dans le même temps, des radicaux rassemblés près du stade Dinamo ont enflammé une vingtaine de pneus, a rapporté la police de Kiev. Les manifestants ont bloqué l’allée près du stade pour défendre l’accès au feu, empêchant les pompiers d’atteindre la scène. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales