«Covfefe», une nouvelle boisson ? Une société russe entend déposer la marque après un tweet de Trump

«Covfefe», une nouvelle boisson ? Une société russe entend déposer la marque après un tweet de Trump© Handout Source: Reuters
Capture d'écran du tweet de Donald Trump

Le néologisme de Donald Trump «Covfefe» a inspiré à une société russe d'enregistrer ce mot en tant que marque commerciale. Des demandes du même ordre ont été déposé également aux Etats-Unis.

Le déjà célèbre lapsus twittérien de Donald Trump «Covfefe» fascine non seulement les internautes mais aussi des entreprises. Certaines s’empressent d'en faire une marque déposée

Ainsi, l’agence internet russe LED Agency a demandé à enregistrer la marque «Covfefe» pour les secteurs commerciaux du café, des boissons rafraîchissantes, de la publicité, de l’organisation d’événements, et de la restauration. Pour le moment, la société n'a pas divulgué ses projets d'utilisation du nom. «Covfefe a un grand potentiel en tant que marque, nous l’utiliserons sans doute», a déclaré le directeur des relations publiques de l’agence, Maria Komendatova.

Cet exemple russe n'est pas un cas isolé. Aux Etats-Unis, une personne anonyme a demandé d’enregistrer la marque comme immatriculation seulement quelques heures après la publication du tweet de Donald Trump selon le département des véhicules à moteur du Maine. L’agence de presse AP, rapporte d'autres demandes au Nebraska et en Caroline du Nord.

Donald Trump a rendu Twitter perplexe quand il a écrit le 30 mai dans le réseau social : «En dépit de la constante covfefe presse négative» sans finir la phrase. Le post est devenu viral en quatre heures, a été retwitté 120 000 fois et liké par 160 000 internautes.

Lorsque des internautes supposent que ce mot mystérieux signifie «conférence de presse» ou «couverture médiatique», le porte-parole de la Maison blanche Sean Spicer n’a pas éclairci les choses ayant déclaré le 31 mai : «Le président et un petit groupe de gens savent exactement ce qu’il voulait dire.»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.