Les 10 citations les plus marquantes de Zbigniew Brzezinski

Les 10 citations les plus marquantes de Zbigniew Brzezinski© AFP Source: AFP

Zbigniew Brzezinski, ancien conseiller à la sécurité nationale du président Jimmy Carter à la fin des années 1970 et grande figure de la politique étrangère américaine, est décédé à l'âge de 89 ans. RT revient sur ses citations les plus marquantes.

Zbigniew Brzezinski, décédé le 26 mai 2017 a été conseiller à la sécurité nationale du président des États-Unis Jimmy Carter, de 1977 à 1981.

En tant que tel, il a été un artisan majeur de la politique étrangère de Washington, soutenant une politique plus agressive vis-à-vis de l'URSS – en rupture avec la Détente antérieure – qui mettait l'accent à la fois sur le réarmement des États-Unis. Il est resté jusqu'à sa mort un observateur écouté en matière de politique étrangère aux États-Unis. Retour sur ses principales citations.

Regretter quoi ? Cette opération secrète [appui militaire des talibans par les USA durant la guerre d'Afghanistan contre l'URSS dans les années 1980] était une excellente idée. Cela a eu pour effet d'attirer les Russes dans le piège afghan ...

© Stringer Source: Reuters
Illustration : un tank des troupes soviétiques quittant l'Afghanistan.

Bientôt, il sera possible de surveiller en continu chaque citoyen, en maintenant à jour des fichiers complets qui contiendront toutes les informations sur lui, même les plus personnelles.  

© Kacper Pempel Source: Reuters

Il faut absolument garder deux choses à l'esprit. D'abord, la Russie ne peut pas être en Europe sans que l'Ukraine y soit. Ensuite, que l'Ukraine, elle, peut être en Europe sans que la Russie y soit.

© Valentyn Ogirenko Source: Reuters
Des militants du Pravy Sektor (secteur droit), groupuscule ultnationaliste ukrainien et anti-russe lors d'une manifestation à Kiev le 14 mars 2017

Les Israéliens se comportent de plus en plus comme les suprématistes blancs en Afrique du Sud durant l’apartheid. Ils considèrent les Palestiniens comme des êtres inférieurs et n'hésitent pas à les tuer, massivement.

© Ibraheem Abu Mustafa Source: Reuters
Des manifestants palestiniens lors d'affrontements avec l'armée israélienne près de Gaza le 19 mai 2017

De plus en plus de monde ne comprend rien aux affaires publiques et est en revanche très sensible à des slogans extrêmement simplistes qui leur sont inculqués par des candidats qui sortent de nulle part, qui n'ont aucune expérience, mais des slogans très séduisants.

© Régis Duvignau Source: Reuters
Dépouillement de vote le 7 mai 2017 à Tulle

Bien que le stalinisme ait été une tragédie inutile tant pour le peuple russe que pour le communisme en tant qu'idéal, il est possible que pour le monde au sens large, c'eut été une bénédiction déguisée.

© Ilya Naymushin Source: Reuters
Des militants du Parti communiste russe participent à une manifestation marquant l'anniversaire de la révolution bolchevique de 1917, à Krasnoyarsk, le 7 novembre 2015.

La libre circulation des personnes peut prendre des dimensions énormes, monumentales. Je ne pense pas qu'un pays d'Europe occidentale ou d'Amérique puisse adopter l'idée d'une libre circulation totale des personnes.

© Ismaïl Zetouni Source: Reuters
Les migrants viennent d'être secourus par les garde côtièrs libyens, dans un poste naval de la ville côtière de Tajoura, à l'est de Tripoli, en Libye, le 23 mai 2017.

La souveraineté est un mot utilisé très souvent, mais qui n'a aucune signification spécifique. La souveraineté aujourd'hui est nominale. Les pays qui sont effectivement souverains, le sont seulement de manière nominale et relative.

© Reuters Source: Reuters

Pour les Etats-Unis, le principal but géopolitique est l'Eurasie ... La primauté mondiale et l'hégémonie des Etats-Unis dépend directement du temps qu'ils mettront à imposer leur domination sur le continent eurasiatique.

© Andrew Burton Source: Reuters

Les erreurs de la guerre en Irak sont non seulement tactiques et stratégiques, mais historiques. C'est essentiellement une guerre coloniale, tentée à l'époque post-coloniale.

© Stringer Source: Reuters
Un soldat américain en irak à Baghdad Sadr le 22 décembre 2004

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.