D'après un sondage mondial, le pays qui consomme le plus de MDMA au monde est ...

D'après un sondage mondial, le pays qui consomme le plus de MDMA au monde est ...© Global Look Press

Le Global Drugs Survey, un sondage réalisé à l'échelle mondiale pour déterminer les habitudes et comportements par pays en matière de consommation récréative de drogue vient de publier ses résultats. Le grand gagnant est un pays anglophone.

L'Irlande détient la palme d'or plus grand consommateur au monde de MDMA, la fameuse «drogue de l'amour». 39,7% des Irlandais qui ont participé à un récent sondage admettent en avoir consommé au cours de l'année 2016. Le même sondage montre aussi qu'en 2016, les Irlandais ont eu recours au MDMA 14,8 fois, contre 10,4 en France par exemple.

Le sondage a été réalisé par le Global Drugs Survey (GDS), «un centre indépendant d'échange international de données sur la consommation de drogues qui mène des enquêtes en ligne anonymes approuvées par l'éthique universitaire», selon son site web.

Le GDS a interrogé un échantillon 115 000 personnes à travers 50 pays afin de connaître, pour chacun d'eux, les habitudes de consommation de drogues récréatives. Les résultats ont été annoncés le 24 mai dernier.

L'âge moyen des participants au sondage était de 29 ans. 68% des sondés étaient des hommes et 32% des femmes. Au total, 65% des participants au sondage ont admis avoir pris des drogues illégales au cours de l'année écoulée et 37% dans le mois qui a précédé l'enquête.

La MDMA (3,4-méthylènedioxy-méthamphétamine), souvent appelée «drogue de l'amour» est très populaire dans les clubs et les boîtes de nuit du fait de ses effets désinhibants et entactogènes (effets du touché décuplés).

Malgré la forte popularité de la MDMA en Irlande, le cannabis règne encore en maître parmi les drogues consommées. En 2016, 73,5% des sondés irlandais ont déclaré avoir fumé de l'herbe occasionnellement.

Lire aussi : Bientôt des contraventions immédiates contre les consommateurs de cannabis

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales