«The Beast», la limousine du président américain, trop large pour le porche royal en Belgique

«The Beast», la limousine du président américain, trop large pour le porche royal en Belgique© Robyn Beck / Getty Images North America Source: AFP
La voiture Cadillac, surnommée «The Beast», du président américain Donald Trump lors de son inauguration le 20 janvier 2017 à Washington

Avec ses portes blindées de 20 centimètres d’épaisseur et ses 5,5 mètres de long, le véhicule présidentiel américain n’était pas vraiment adapté aux allées du palais royal belge. Les services de sécurité belges avaient, heureusement, prévu le coup.

Le journal La Libre Belgique rapporte le 26 mai que le porche du palais royal belge, qui permet d’accéder à la cour d’honneur où les invités de prestige sont reçus, était trop étroit pour laisser passer la limousine de Donald Trump lors de sa visite du 24 mai.

Et pour cause, avec des dimensions de 5,5 mètres de long et 1,77 mètres de large, la Cadillac du président américain, mise en service en 2009 sous Barack Obama, est plutôt imposante. D'un poids de huit tonnes et équipée de portes blindées de 20 centimètres d'épaisseur et de fenêtres épaisses de 12 centimètres, «The Beast», comme elle est surnommée, a été conçue pour garantir une sécurité maximale aux chefs d’Etat américains.

Citant une source haut-placée de l’Etat belge, Frédéric Chardon, journaliste politique pour le quotidien belge La libre Belgique, explique : «Normalement, les chefs d’Etat reçus par le Roi restent dans leur voiture et n’en sortent que lorsqu’ils sont dans la cour […] Trump est donc resté à découvert devant la façade quelques secondes avant de rentrer à pied dans le palais, mais cela avait été planifié avec les services [américains].»

Lire aussi : Trump à Bruxelles : des militants de Greenpeace escaladent une grue devant l’ambassade américaine

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.