Bombe dans un hôpital militaire de Bangkok : plus de 24 blessés

Bombe dans un hôpital militaire de Bangkok : plus de 24 blessés © Capture d'écran de Google Street Map
Hôpital de Phramongkutklao

Une bombe de faible puissance a explosé le 22 mai dans un hôpital militaire de Bangkok, faisant plus de 24 blessés, trois ans jour pour jour après un coup d'Etat militaire.

Dans la matinée du 22 mai, une explosion s'est produite dans une salle d'attente de l'hôpital King Mongkut où les patients, familles de militaires comme civils, attendaient de recevoir les médicaments prescrits.

«Selon les premiers éléments de l'enquête, je peux dire qu'il s'agit d'une bombe», a déclaré devant la presse à l'hôpital Srivara Rangsibrahmanakul, haut responsable de la police.

«Il y a au moins 24 blessés», a ajouté le responsable policier.

L'hôpital a précisé que l'établissement n'avait pas dû être évacué, l'explosion étant mineure.

Cette explosion survient le jour du troisième anniversaire d'un coup d'Etat depuis lequel les militaires sont au pouvoir, limitant fortement les libertés civiles et muselant toute velléité d'opposition.

La police ne privilégiait dans un premier temps aucune piste : acte isolé, protestation contre la main mise des militaires sur le pouvoir depuis trois ans, ou bombe artisanale ressemblant à celles que les indépendantistes musulmans de l'extrême sud du pays font régulièrement exploser.

Les explosions de bombes de faible intensité ne sont pas rares en Thaïlande, notamment dans les périodes de trouble politique comme les manifestations de 2013-2014 ayant précédé le coup d'Etat.

Récemment, une petite bombe a explosé devant le théâtre national de Bangkok, mais sans faire de victimes.

Début mai, plus de cinquante personnes, dont des enfants, ont été blessées dans l'explosion d'une voiture piégée devant un supermarché dans le sud de la Thaïlande, en proie à une rébellion indépendantiste musulmane, qui relance les hostilités après des mois d'accalmie.

L'attentat le plus meurtrier dans la capitale thaïlandaise remonte au mois d'août 2015, lorsqu'une bombe avait explosé en plein centre de Bangkok, au sanctuaire Erawan faisant vingt morts, dont de nombreux touristes chinois. 

Lire aussi : Deux explosions font au moins 40 blessés dans un centre commercial dans le sud de la Thaïlande

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»