Les ex-stars du foot russe s’imposent face aux légendes, comptant Desailly et Ronaldinho (VIDEO)

Pour la première fois dans l’histoire du football, d'anciennes stars internationales comme Marcel Desailly, Ronaldinho ou Pablo Aimar sont réunies à Saint-Pétersbourg pour jouer contre d'anciens joueurs russes parmi les plus célèbres.

Le début de la Coupe des Confédérations de la FIFA 2017, qui fait figure de répétition générale pour les organisateurs de la Coupe du monde de 2018 et qui se déroulera en Russie du 17 juin au 2 juillet, approche à grands pas.

Le 21 mai, à moins d'un mois de la compétition, une ambiance festive a envahi le parc de la Coupe des Confédérations de la FIFA à Saint-Pétersbourg, où les anciens meilleurs footballeurs russes ont joué un match amical contre des légendes du ballon rond, parmi lesquelles se trouvaient Marcel Desailly, Ronaldinho, Harry Kewell, «Jay-Jay» Okocha, Vitor Baia et Pablo Aimar.

Ces anciennes gloires du football se sont notamment mesurées à Alexander Mostovoï, Alexeï Smertine, Dmitri Boulykine, Vladislav Radimov, Dmitri Sennikov et Viatcheslav Malafeïev.

Les anciens joueurs ont offert 40 minutes de jeu intense. A l’issue des deux mi-temps, le score était 9-9. Mais les Russes se sont imposés dans la série des tirs au but.

Outre le match lui-même, les Pétersbourgeois ont pu profiter de nombreuses activités dans le stade et ses environs : discuter avec des grands noms du football, prendre des photos du trophée de la Coupe des Confédérations ou encore rencontrer la mascotte officielle de la prochaine Coupe du monde, qui se tiendrait l'année prochaine en Russie également.

Au cours de la joirnée l’uniforme des volontaires qui aideront à l'organisation de la compétition de 2018 a été dévoilé.

En 2017, huit équipes nationales – Russie, Allemagne, Australie, Chili, Mexique, Nouvelle-Zélande, Portugal, Cameroun – se disputeront la Coupe des Confédérations de la FIFA.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.