Accusant la CIA et Séoul d’avoir planifié de tuer Kim Jong-un, Pyongyang réclame des extraditions

Accusant la CIA et Séoul d’avoir planifié de tuer Kim Jong-un, Pyongyang réclame des extraditions© STR / KCNA VIA KNS Source: AFP
Le chef d'Etat nord-coréen Kim Jong-un

La Corée du Nord réclame l’extradition chez elle de plusieurs personnalités étrangères, dont le chef du renseignement sud-coréen, qu'elle accuse d'avoir comploté contre le dirigeant nord-coréen avec le soutien des services secrets américains.

«Punir les organisateurs, conspirateurs et soutiens de ce terrible terrorisme d’Etat», c'est ce qu'a promis le vice-ministre des Affaires étrangères de Corée du Nord Han Song-ryol le 11 mai, rapporte l’agence Associated Press. Le responsable évoquait une information relayée par les médias nord-coréens, selon laquelle le chef d'Etat Kim Jong-un aurait été visé par un complot visant à le tuer à l’aide d’une arme biologique, le mois passé.

Le ministre a ajouté que Pyongyang allait demander l’extradition de toute les personnes impliquées dans le supposé complot, lequel aurait été soutenu par la CIA. Parmi elles, le chef des services sud-coréens de renseignement Lee Byung-ho, deux agents sud-coréens et un ressortissant chinois.

Le gouvernement de Kim Jong-un a par ailleurs accusé Séoul d’avoir forcé un Nord-Coréen à participer au supposé complot, qui aurait finalement été déjoué. Pyongyang assure avoir identifié le suspect principal, un certain Kim, résident dans la capitale nord-coréenne, précise l’agence de presse.

La mission permanente de représentation de la Corée du Nord à l’ONU a promis qu’une «offensive anti-terroriste» nord-coréenne serait entamée pour «anéantir» les organisations qui ourdiraient des complots contre Pyongyang.

Les services de renseignement sud-coréens ont jugé les accusations de Pyongyang «infondées». La CIA et la Maison Blanche n’ont en revanche pas réagi.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales