«Cesseriez-vous de visiter Paris?», une campagne insolite de soutien à la Tunisie

Une campagne choc sur Facebook© Capture d'écran
Une campagne choc sur Facebook

Suite à l’attaque terroriste qui s’est déroulée à Sousse en Tunisie, tuant 38 personnes, une agence de communication de Tunis réplique avec une nouvelle campagne qui fait le buzz sur internet.

Apres les événements du vendredi 26 Juin, Selim Ben Hadj Yahia publie ce post sur sa page Facebook.

Chers amis,Après la tristesse et le choc, vient le temps de la réflexion et des interrogations.Et l'interrogation...

Posted by Selim Ben Hadj Yahia on dimanche 28 juin 2015

Une vague déferle sur le web suite à la mise en ligne de la campagne intitulée «WOULD YOU». Les quatre affiches publiées par une agence de communication de Tunis cherchent à convaincre les touristes de ne pas boycotter le pays. Chacune expose des scènes post-actes terroristes et demande au spectateur s’il cesserait de visiter New York, Londres ou Paris suite aux attentats du 11 septembre aux Etats-Unis, aux explosions dans la capitale britannique en 2005 ou les évènements de janvier en France.

Attentats de janvier 2015 à Paris© Selim Ben Hadj Yahia
Attentats de janvier 2015 à Paris

En bas à droite de chaque affiche, un logo disant «Soutenez la Tunisie, Terre de Paix», rélaisé de façon à ressembler à un coupon de carte d’embarquement.

Attentats de 2005 à Londres © Selim Ben Hadj Yahia
Attentats de 2005 à Londres

Seul bémol, la quatrième qui n’est pas le résultat d’un acte terroriste mais d’un accident de camion qui a eu lieu à Glasgow. Selim Ben Hadj Yahia explique qu’il ne s'est rendu compte de sa faute qu’au dernier moment. Cependant ce n’est qu’un détail, la campagne étant d'ores et déjà un franc succès avec plus de 3 200 partages sur Facebook.

«Pourquoi on aurait le réflexe de ne plus venir en Tunisie parce qu’un salopard a tiré sur des gens, alors qu’il y a eu des drames similaires, voire plus meurtriers ailleurs, et qu’on ne s’est pas dit “je mets plus les pieds à Paris ou à New York”?», se demande Selim Ben Hadj Yahia. Et d'ajouter : «Cette campagne est adressée à nos amis étrangers. La Tunisie a vraiment besoin de leur soutien».

 

Attentats du 11 septembre 2001© Selim Ben Hadj Yahia
Attentats du 11 septembre 2001

Cependant certains jugent que le rapprochement entre Sousse et les évènements mis en scène par les affiches n'est pas pertinent car il était question de touristes à Sousse, et non de simples civils.

«A chaque fois c’est des abrutis qui attaquent ce qu’ils considèrent être des soit-disant “mécréants”, au nom de l’islam», s'indigne Selim Ben Hadj Yahia. «C’est encore plus attristant que ces gens-là s’attaquent à nos invités, mais ça reste quelqu’un qui prétend défendre l’islam alors qu’il en est loin et s’attaque à des Occidentaux».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales