Législatives algérienne : des diplomates en France accusés d’avoir favorisé le parti au pouvoir

Législatives algérienne : des diplomates en France accusés d’avoir favorisé le parti au pouvoir© Zohra Bensemra Source: Reuters

Le site Algérie-Focus déclare avoir reçu une lettre de l’association des Algériens vivant à l’étranger, dans laquelle celle-ci accuserait des diplomates algériens postés en France d’avoir favorisé le FNL, lors des élections du 4 avril.

Plusieurs diplomates et agents consulaires des diverses représentations algériennes réparties sur le territoire français sont accusés d’avoir favorisé les candidats du Front de libération nationale (FLN, parti au pouvoir), lors de la tenue des législatives algériennes, le 4 mai. Le site Algérie-Focus déclare en effet avoir reçu une lettre, dans laquelle l’Association de la communauté algérienne établie à l’étranger (ALCAEE) dénoncerait des irrégularités.

«Le consul général de Marseille, Boudjemaa Rouibah, a participé à l’élaboration de la liste FLN-Sud [...] Le consul de Créteil, Hamid Haraigue, sans états d’âme, a réuni des associations [lors de réunions au cours desquelles] il a ouvertement parlé de subventions étatiques pour celles qui ramènent [sic] des électeurs de préférence pour le FLN», aurait notamment dénoncé l'ALCAEE.

De plus, le consul général de Paris, Mohamed Kébir Addou, serait accusé par l'association d’avoir fait pression sur la permanence de la Haute instance indépendante de surveillance des élections, afin de classer sans suite la «réserve» contre la liste FLN d'une circonscription française qu'aurait déposée Bariza Khiari, candidate de l'opposition.

Les auteurs de la lettre, affirme Algérie-Focus, accusent également un agent du consulat d'Algérie, à Pontoise (Val-d'Oise), de passer ses journées au côté d'un candidat du FLN.

Les élections législatives algériennes ont eu lieu le 4 mai. Le FNL a emporté 164 des 462 sièges du Parlement et son allié, le Rassemblement national démocratique (RND) en a obtenu 97.

Lire aussi : En Algérie, Bouteflika apparaît pour la première fois depuis la visite annulée de Merkel

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.