Trump à New York, les appels à manifester peu suivis (PHOTOS)

- Avec AFP

Trump à New York, les appels à manifester peu suivis (PHOTOS) Source: Reuters

Donald Trump s'est rendu à New York, sa ville natale, pour la première fois depuis son investiture, pour y rencontrer le Premier ministre australien Malcolm Turnbull.

Le président américain est arrivé à Manhattan peu avant 19 h après avoir pris le temps de célébrer sa première victoire au Congrès : la Chambre des représentants a adopté de justesse un texte remplaçant la loi emblématique de Barack Obama sur la santé, dite «Obamacare». Même si le texte doit encore passer par le Sénat où il risque d'être profondément remanié, ce vote marque une victoire pour le président qui avait fait de l'abrogation d'Obamacare un promesse-clé de sa campagne.

Le retour du milliardaire à New York, où il a vécu et mené ses affaires jusqu'à son élection, ne devait durer que quelques heures. Il devait partir dans la soirée passer le week-end dans son club de golf de Bedminster, à environ 80 kilomètres de New York.

Source: Reuters

Lire aussi : 11 blessés dans de violents affrontements entre pro et anti Trump à Berkeley (VIDEO)

Les opposants au président, qui avaient appelé à manifester en force à l'occasion de son retour, ont été peu suivis, avec à peine quelques centaines de manifestants au moment de son arrivée en début de soirée.

La ville de New York, bastion démocrate, a connu ces dernières semaines de fréquentes manifestations anti-Trump réunissant plusieurs milliers de personnes, mais seulement quelques centaines de manifestants étaient rassemblés le 4 mai à proximité de l'USS Intrepid, porte-avions de la Seconde Guerre mondiale devenu musée, où Donald Trump devait dîner avec Malcolm Turnbull, à l'ouest de Manhattan.

Lire aussi : Etats-Unis : Violente manifestation à Berkeley pour empêcher une conférence de la droite alternative 

Environ 200 autres protestaient près de la Trump Tower, sur la 5e Avenue de New York, où il avait installé son quartier général de campagne. Beaucoup d'entre eux arboraient des pancartes défendant l'Obamacare. «Protégez les Américains - Sauvez Obamacare», pouvait notamment lire sur l'une d'elle.

Source: Reuters

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.