L'Espagne souhaite un oui au référendum et un changement de gouvernement en Grèce

Mariano Rajoy (capture d'ècran, rt.com)
Mariano Rajoy (capture d'ècran, rt.com)

«La victoire du oui au référendum serait bon pour la Grèce parce qu'il permettrait à ses créanciers de négocier avec un nouveau gouvernement» a déclaré Mariano Rajoy, le chef du gouvernement espagnol.

«Si le référendum a lieu et si (le Premier ministre grec Alexis) Tsipras perd le référendum, ce sera une bonne chose pour la Grèce car les Grecs auront dit oui, nous voulons rester dans l'euro, et on pourra négocier avec un autre gouvernement», a ainsi déclaré le dirigeant conservateur lors d'une interview.

Mariano Rajoy rejoint ainsi la position défendue par Jean-Claude Juncker qui avait aussi appelé les Grecs à voter oui.

De même, François Hollande, Matteo Renzi ou encore Angela Merkel avaient tous estimé que voter «non» au référendum grec de dimanche 5 juillet revenait à voter contre l’euro.

Ce référendum est prévu pour le dimanche 5 juillet et doit porter sur les réformes exigées par le reste de la zone euro. Dans la nuit du 27 au 28 juin, le Parlement grecque avait approuvé l'organisation de ce référendum afin que les citoyens grecs votent pour ou contre les réformes réclamées par les institutions européennes en échange du remboursement d'une nouvelle aide financière. Le premier ministre, Alexis Tsipras avait invité les Grecs à voter contre.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales