Après son «epic fail» photoshop, l’armée chinoise obligée de présenter des excuses publiques

Après son «epic fail» photoshop, l’armée chinoise obligée de présenter des excuses publiques Source: Reuters
La fête d'anniversaire de la marine chinoise a été un peu gâchée

Le ministère chinois de la Défense a présenté des excuses officielles après la publication d’une affiche commémorant l’anniversaire de sa marine. Par erreur, l'illustration choisie montrait plusieurs avions et navires étrangers.

La fête d’anniversaire est gâchée. Afin de commémorer les 68 ans de sa marine de guerre, le ministère de la Défense chinois a publié une affiche censée faire honneur à son corps d’armée. Créée à l’aide du logiciel de retouche Photoshop, l’image montre un porte-avions naviguant entouré de plusieurs avions de combat, de deux navires de guerre et de deux ombres de ce que l'on devine être des sous-marins.

Des engins de guerre américains et russes

Très vite, plusieurs observateurs se sont aperçus que les deux bâtiments de guerre entourant le porte-avions étaient des navires de transport de troupes de classe San Antonio appartenant à… l’US Navy ! De plus, l’un des avions de chasse apparaissant sur l’image n’est autre qu’un MiG-35 de l’armée russe.

© Capture d'écran du site : www.rt.com
L'affiche polémique

De quoi déclencher une controverse sur les réseaux sociaux. Un internaute s’est notamment étonné que Pékin commémore «une date si importante pour la marine» avec une affiche montrant «quelques images prises au hasard».

«Vous avez besoin d’un directeur artistique ?», s’interrogeait un autre internaute. Les responsables de la création de cette affiche en ont pris pour leurs grades. «Ces types chargés de la propagande ne sont pas très futés. Ils doivent être sanctionnés pour ne pas avoir fait leur boulot», a lancé un mécontent.

Un cas inédit selon la presse locale

Réagissant à cette vague de mécontentement, le ministère de la Défense s’est excusé. Yang Yujun, son porte-parole, a admis que la réalisation de l’affiche n’avait pas été «méticuleuse» et a remercié le peuple pour les «critiques» et les «inquiétudes» dont ils ont fait part.

«L’éditeur a fait preuve de négligence. La responsabilité repose sur ceux qui ont pris les décisions», a-t-il précisé. Il a adressé «ses sincères excuses» aux internautes qui suivent le ministère de la Défense sur les réseaux sociaux.

Le porte-parole a également déclaré lors de sa conférence de presse mensuelle le 27 avril que ni l'image ni les commentaires critiques ne seraient supprimés puisqu'ils serviront «d'avertissement» aux responsables du ministère.

D’après les médias chinois, c'est la première fois que que le ministère de la Défense s’excuse et admet une erreur publiquement.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales