Le bombardement israélien d'un camp militaire en Syrie fait trois morts

Le bombardement israélien d'un camp militaire en Syrie fait trois morts© Baz Ratner Source: Reuters
Photo d'illustration, le plateau du Golan

Trois personnes ont été tuées et deux blessées en Syrie dans un bombardement israélien qui visait un poste de commandement de l'armée régulière dans la localité de Kuneitra, sur le plateau du Golan.

Dans la matinée du 23 avril, un camp des Forces de défense nationale (FND) situé dans la localité de Kuneitra sur le plateau du Golan a été pris pour cible par un bombardement israélien. Trois personnes ont été tuées et deux blessées.

Israël a mené plusieurs attaques contre diverses cibles en Syrie depuis le début du conflit en 2011. 

A Jérusalem, l'armée israélienne, interrogée sur ce bombardement, s'est refusée à tout commentaire.

«L'attaque israélienne a ciblé le camp d'Al-Fawwar des FND dans la localité de Kuneitra. Il y a eu trois martyrs et deux blessés», a déclaré le responsable sans être en mesure de préciser la nature exacte du bombardement : tir d'obus ou raid aérien.

Depuis la guerre de juin 1967, Israël occupe 1 200 kilomètres carrés du plateau du Golan, dont l'annexion en 1981 n'a jamais été reconnue par la communauté internationale, alors que les quelque kilomètres carrés restants sont sous contrôle syrien.

Le 21 avril, l'armée israélienne a visé des positions militaires syriennes sur la localité de Kuneitra en représailles à trois tirs d'obus de mortier en provenance de son voisin du nord tombés sur la partie du Golan occupée par l'Etat hébreu.

Les tirs de part et d'autre n'avaient pas fait de victime. Une porte-parole militaire israélienne avait précisé qu'il s'agissait «très probablement de tirs errants résultant des combats internes en Syrie».

Les tirs errants au mortier en provenance de la Syrie en guerre sont fréquents sur le plateau du Golan. Israël et la Syrie restent officiellement en état de guerre. La ligne de cessez-le-feu sur le Golan était considérée comme relativement calme avant que la guerre n'éclate en Syrie.

Lire aussi : Golan occupé : des centaines de manifestants commémorent l'indépendance de la Syrie (PHOTOS)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales