Daesh revendique l'attaque des locaux du FSB dans l’Extrême-Orient russe, qui a fait deux morts

Daesh revendique l'attaque des locaux du FSB dans l’Extrême-Orient russe, qui a fait deux morts© Natalia Seliverstova Source: Sputnik

Un jeune homme a ouvert le feu sur un officier du Service de sécurité fédéral russe (FSB) dans des locaux du service de la ville de Khabarovsk, en Russie. L'attaque, qui a fait deux morts selon un premier bilan, a été revendiquée par Daesh.

L'organisation djihadiste Etat islamique a revendiqué l'attaque ayant fait deux morts le 21 avril dans les locaux des services secrets russes à Khabarovsk (Extrême-Orient russe), selon le centre américain de surveillance des sites jihadistes SITE, cité par l'AFP.

Le Centre indique que l'Amaq, organe de propagande de Daesh, a publié un court texte en arabe sur le réseau social Telegram, faisant référence à une «source de sécurité» qui a revendiqué cette attaque. Selon le texte, cette source a indiqué que l'attentat avait fait trois morts et blessé d'autres personnes.

Le 21 avril, un inconnu armé s'est introduit dans le quartier général du FSB de la ville de Khabarovsk, située dans l’Extrême-Orient russe. Refusant de justifier sa présence et de se faire contrôler, il a sorti une arme s’est mis à tirer sur les personnes présentes dans la pièce. Un agent du FSB et un civil ont été tués et une troisième personne a été blessée.

Le FSB a fait savoir que le tireur avait été abattu. Aucun engin explosif n’a été retrouvé sur le corps de l’assaillant.

Il a été identifié comme étant A.V. Konev, un habitant de la région de Khabarovsk âgé de 18 ans. «Il était connu de nos services pour des liens à un groupe néonazi», a précisé le FSB.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.