Après l'attentat meurtrier de Rachidine, l'évacuation de localités assiégées en Syrie a repris

Après l'attentat meurtrier de Rachidine, l'évacuation de localités assiégées en Syrie a repris© GEORGE OURFALIAN / AFP
L'évacuation reprend en Syrie, après l'attentat de Rachidine

Des Syriens ont été évacués de localités assiégées par les deux parties, le 19 avril, soit quatre jours après l'interruption de l'opération par un attentat ayant fait une centaine de morts, dont de nombreux enfants.

Le matin du 19 avril, des dizaines d'autocars se sont rendus dans deux localités de la province syrienne d'Idlib, Foua et Kafraya, assiégées depuis environ deux ans par les rebelles, pour en évacuer les habitants, a rapporté l'AFP.

Des opérations similaires dans deux autres villes, Madaya et Zabadani, cette fois contrôlées par des rebelles, ont été menées dans la province de Damas, toujours selon l'AFP.

C'est sous haute surveillance que le processus d'évacuation a repris, quelques jours après l'explosion d'un véhicule piégé à Rachidine, une zone par laquelle transitaient des bus transportant des civils.

Ayant frappé un convoi d'habitants de localités contrôlées par le gouvernement syrien le 15 avril, cette attaque a fait une centaine de morts, dont de nombreux enfants. Elle avait conduit à la suspension des opérations d'évacuation, décidées plus tôt par les deux parties du conflit.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Que redoutez-vous le plus du prochain président ?

Résultats du sondage