Pyongyang dévoile ses missiles balistiques mer-sol lors d'une parade militaire (PHOTOS, VIDEOS)

En pleine «hystérie militaire», la Corée du Nord a célébré le 105e anniversaire de son fondateur Kim Il-sung en organisant un défilé militaire à Pyongyang, lors duquel le pays a fait étalage pour la première fois de ses missiles balistiques mer-sol.

Le dirigeant héréditaire de la Corée du Nord Kim Jong-un a présidé la parade en l’honneur de son grand-père Kim Il-sung, à l'occasion du 105e anniversaire de sa naissance, le 15 avril. Sous un ciel clair et au rythme de la musique de l’orchestre militaire, des dizaines de véhicules et l’ensemble de l’armée ont défilé sur la plus grande place du pays, nommée en l’honneur de Kim Il-sung.

© KRT KRT

© Damir Sagolj

© Capture d'écran de la vidéo de la Télévision centrale coréenne

La télévision nationale a diffusé pour la première fois des images des missiles balistiques Pukguksong-2, normalement hébergés dans les sous-marins nord-coréens, ici exposés sur des camions militaires.

Les autorités militaires ont également fait défiler ce qui semble être un nouveau missile balistique intercontinental (ICBM). «Il s'agirait d'un nouveau ICBM. Il semble être plus long que les ICBM existants KN-08 ou KN-14», a confié à l’agence de presse sud-coréenne Yonhap un responsable militaire de Séoul.

En marge de la parade, le numéro deux de la Corée du Nord, Choe Ryong-hae, vice-président du Parti du Travail de Corée (WPK), a accusé Donald Trump de «créer une situation de guerre» dans la péninsule coréenne et a promis de «répliquer à toute attaque nucléaire par une attaque nucléaire à [leur] façon».

© Damir Sagolj Source: Reuters

© Capture d'écran de la video de la Télévision centrale coréenne

On craignait en Occident que les célébrations de la fête nationale appelée «Jour du soleil», en l'honneur de la naissance du «dirigeant suprême» Kim Il-sung, ne soient accompagnées d'un éventuel sixième essai nucléaire. Le président américain Donald Trump avait promis de «traiter» le «problème» du programme nucléaire nord-coréen. D'autant plus que des responsables nord-coréens avaient déclaré le 11 avril à des journalistes étrangers qu’un «grand et important événement» devait avoir lieu. Mais Kim Jong-un a surpris son monde en inaugurant le 13 avril une avenue et un complexe de gratte-ciels dans la capitale.

Lire aussi : Le «grand événement» annoncé par Kim Jong-un était en fait… l’inauguration d’une avenue

Préalablement à la parade du 15 avril, Pyongyang avait appelé Washington à mettre fin à son «hystérie militaire» et menacé de répondre à toute provocation à son encontre.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales