En une série de frappes, Washington dépense quatre fois le budget de RT America (VIDEO)

En une série de frappes, Washington dépense quatre fois le budget de RT America (VIDEO) Source: Reuters
La série de frappes voulue par Donald Trump contre une base syrienne le 7 avril ont coûté l'équivalent de quatre budgets de RT America au Pentagone

Les Etats-Unis ont souvent fustigé les «larges sommes» déboursées par Moscou pour RT America. Ils n'ont pourtant pas rechigner à dépenser l’équivalent de quatre budgets annuels de la chaîne en tirant 59 missiles de croisière sur une base syrienne.

Tôt dans la matinée du 7 avril, 59 missiles Tomahawk ont visés la base syrienne d'Al-Chaayrate depuis des destroyers de l'US Navy croisant en Méditerranée. Touchant l'infrastructure militaire et causant la mort de neuf civils à proximité selon l'agence de presse Sana, les missiles de croisière ont été tirés en représailles à l'attaque chimique présumée du 4 avril dans la province d’Idlib. Attaque que plusieurs chancelleries occidentales, dont Washington, attribuent à Damas sans apporter de preuves.

Si beaucoup a été dit sur les plans diplomatique et militaire au sujet de ces frappes américaines, nos confrères de RT America ont sorti leur calculatrice. Il s’avère que la facture de l'opération militaire s’élève à 112 millions de dollars pour le Pentagone. 

Taquins, ils ont établi une comparaison avec le budget annuel de RT America. Plusieurs fois attaquée par les autorités américaines, la chaîne s’est vue reprocher d’être un instrument de «propagande» pour lequel le Kremlin dépenserait de «larges sommes». Julianne Smith, conseiller à la sécurité nationale du vice-président Joe Biden durant le second mandat de Barack Obama, s’était un peu emballée en parlant d'un budget de 400 millions de dollars.

En réalité, il est de 27,6 millions de dollars. La série de frappes ordonnées par Donald Trump sur la base d'Al-Chaayrate et dont la majorité des missiles n'ont pas atteint leurs objectifs a donc coûté la bagatelle de quatre budgets annuels de RT America.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales