Après l'expulsion violente d'un passager, United Airlines en prend pour son grade sur Twitter

Après l'expulsion violente d'un passager, United Airlines en prend pour son grade sur Twitter© Capture d'écran © Acoste Reeding / YouTube

Un médecin d'une soixantaine d'années a été débarqué brutalement d'un avion de la compagnie américaine United Airlines. Les internautes n'ont pas manqué de réagir, avec ironie ou colère, à la vidéo de cette expulsion, devenue virale.

Dimanche 9 avril, un passager a été violemment débarqué d'un vol de la compagnie United Airlines faisant la liaison entre Chicago, dans l'Illinois et Louisville, dans le Kentucky, a rapporté la presse anglophone.

La compagnie avait vendu plus de places que n'en contenait l'appareil, une pratique courante dans le secteur pour mieux rentabiliser les vols au vu des défections de dernière minute. Mais ce jour-là, il n'y a pas eu suffisamment de désistements pour que tous les passagers puissent s'asseoir dans l'avion.

Du coup, la compagnie a décidé de sélectionner au hasard parmi les passagers celui qui devrait descendre de l'appareil ...

Un médecin d'une soixantaine d'années, qui affirmait devoir être à l'hôpital le lendemain matin, s'est vu désigné par le sort. Refusant de descendre, il a été violemment expulsé de l'avion par le personnel de sécurité, hurlant sa protestation.

Traîné sur plusieurs mètres, le ventre à l'air et le visage en sang, l'homme a été pris en photos et filmé par les passagers de l'appareil, choqués par la brutalité de l'opération.

Les images de cet incident sont devenues virales et la compagnie United Airlines a présenté des excuses publiques. Néanmoins, de nombreux internautes ont pointé du doigt sa responsabilité dans cette affaire.

Certains n'ont pas manqué d'ironie pour décrire l'incident, parodiant par exemple une annonce de la compagnie : «On vous offre boissons fraîches, chips, ainsi que les services d'un personnel aux petits soins qui ne manquera pas de vous jeter dehors juste avant le décollage», a plaisanté cet utilisateur de Twitter.

 

«Embarquez comme médecin, débarquez comme patient», a renchérit une autre internaute.

«Quand on ne peut pas battre nos concurrents, on tabasse nos clients», a écrit un autre Twittos, au-dessus d'un montage photo parodiant la compagnie. 

«Alors là, tu peux vraiment allonger tes jambes», a ironisé un autre, se référant au manque de place dont souffrent parfois les passagers de grande taille dans les avions.

Et voilà un excellent costume anti-tabassage-dans-l-avion imaginé par les twittos ! 

«Am, Stram, Gram, pic et pic et colégram ...», a lancé un énième internaute, au-dessus d'une photo de l'acteur Jeffrey Dean Morgan, redoutable Negan dans la série à succès The Walking Dead, réputé pour son goût pour la violence.

D'autres se sont amusés à imaginer des patrouilles armées jusqu'aux dents, braquant les passagers dans les allées de l'appareil.

Le mot-dièse #DontFlyUnited a même fait son apparition et s'est répandu chez ceux qui ont décidé de ne plus jamais emprunter United Airlines.

L'homme expulsé étant d'origine asiatique, la vidéo a également déclenché l'indignation en Chine, de nombreux internautes ayant considéré qu'il avait été expulsé pour ses origines. Les images de l'expulsion se sont placées à la Une du réseau social chinois Weibo le 11 avril, avec 130 millions de vues. Beaucoup de personnes ont accusé United Airlines de discrimination envers les Chinois et ont appelé au boycott de la compagnie américaine.

Un passager au comportement rebelle, selon un responsable d'United Airlines

Dans une lettre diffusée à ses employés, le grand patron de United Airlines, Oscar Munoz, a assuré que le passager avait eu un comportement rebelle, criant et refusant de se conformer aux instructions des membres de l'équipage, selon l'agence Reuters. 

Le département de l'aviation de Chicago a quant à lui déclaré dans un communiqué que l'un des agents de sécurité impliqués dans l'incident n'avait pas suivi le protocole et avait été mis à pied dans l'attente d'une enquête. 

Lire aussi : Quand United Airlines refuse les filles en leggings sur ses vols, Twitter lui tire dans les jambes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.